Primark augmente les indemnités aux victimes du Rana Plaza au Bangladesh

Primark augmente les indemnités aux victimes du Rana Plaza au Bangladesh

La chaîne de prêt-à-porter irlandaise Primark va augmenter les indemnités aux familles des victimes de la catastrophe de l’usine du Rana Plaza  au Bangladesh, dont l’effondrement avait coûté la vie à 1.129 ouvriers. L’enseigne appelle les autres parties concernées à faire de même.

Primark, seule marque à verser des indemnités

Le drame survenu en avril dernier avait attiré l’attention sur  les conditions de travail inadmissibles dans les ateliers textiles, mais sans résultats concrets jusqu’à présent. Ainsi aucun accord n’a encore été conclu quant à un fonds d’indemnisation pour les familles des victimes. Les associations luttant pour les droits des ouvriers dans l’industrie textile accusent les grands acteurs de ne pas assumer leurs responsabilités financières.


Jusqu’à ce jour Primark est la seule entreprise à avoir versé des indemnités et assure qu’elle versera une troisième tranche. Les Irlandais envisagent également de mettre sur pied un programme de dédommagement à long terme.

 

Certaines marques refusent de verser des indemnités

Mais l’entreprise irlandaise n’en reste pas là : « Primark appelle les autres marques concernées par le drame du Rana Plaza à apporter leur contribution en vue d’aider à court terme les ouvriers et leurs familles », indique Primark dans un communiqué de presse.


La plupart des 28 marques, dont les vêtements étaient fabriqués dans les ateliers du Rana Plaza, réfutent toute responsabilité  dans ce drame. Selon les enseignes concernées, le travail aurait été confié en sous-traitance à l’usine à leur insu.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: