Primark augmente les indemnités aux victimes du Rana Plaza au Bangladesh | RetailDetail

Primark augmente les indemnités aux victimes du Rana Plaza au Bangladesh

Primark augmente les indemnités aux victimes du Rana Plaza au Bangladesh

La chaîne de prêt-à-porter irlandaise Primark va augmenter les indemnités aux familles des victimes de la catastrophe de l’usine du Rana Plaza  au Bangladesh, dont l’effondrement avait coûté la vie à 1.129 ouvriers. L’enseigne appelle les autres parties concernées à faire de même.

Primark, seule marque à verser des indemnités

Le drame survenu en avril dernier avait attiré l’attention sur  les conditions de travail inadmissibles dans les ateliers textiles, mais sans résultats concrets jusqu’à présent. Ainsi aucun accord n’a encore été conclu quant à un fonds d’indemnisation pour les familles des victimes. Les associations luttant pour les droits des ouvriers dans l’industrie textile accusent les grands acteurs de ne pas assumer leurs responsabilités financières.


Jusqu’à ce jour Primark est la seule entreprise à avoir versé des indemnités et assure qu’elle versera une troisième tranche. Les Irlandais envisagent également de mettre sur pied un programme de dédommagement à long terme.

 

Certaines marques refusent de verser des indemnités

Mais l’entreprise irlandaise n’en reste pas là : « Primark appelle les autres marques concernées par le drame du Rana Plaza à apporter leur contribution en vue d’aider à court terme les ouvriers et leurs familles », indique Primark dans un communiqué de presse.


La plupart des 28 marques, dont les vêtements étaient fabriqués dans les ateliers du Rana Plaza, réfutent toute responsabilité  dans ce drame. Selon les enseignes concernées, le travail aurait été confié en sous-traitance à l’usine à leur insu.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Des prisonniers chinois fabriquent-ils des vêtements pour H&M et C&A ?

20/02/2018

L’ex-journaliste britannique Peter Humphrey accuse H&M et C&A de travaux forcés. Il aurait vu de ses propres yeux des prisonniers à Shanghai forcés de fabriquer des vêtements pour des enseignes occidentales. Les retailers concernés examinent l’affaire.

Chanel entre au capital de l’e-tailer Farfetch

19/02/2018

Chanel a pris une participation minoritaire dans la plateforme de mode online britannique Farfetch. La maison de couture française souhaite utiliser l’expérience de l’e-tailer afin de développer des innovations digitales pour sa propre clientèle.

Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza

19/02/2018

La chaîne de magasins Monoprix, propriété du groupe français Casino, a entamé des discussions en vue d’une reprise du site de vente en ligne de chaussures Sarenza, l’un des webshops les plus importants de France.

Kiabi ouvre son plus grand magasin belge au Westland Shopping Center

15/02/2018

La chaîne de mode française Kiabi ouvre son cinquième magasin dans le Westland Shopping Center à Anderlecht. Avec une surface de plus de 1.800 m², il s’agit du plus grand point de vente de l’enseigne familiale dans notre pays.

H&M prévoit une année 2018 difficile

15/02/2018

Le groupe de mode suédois H&M annonce une année 2018 difficile. Même si le groupe s’efforce de  stimuler les ventes en ligne, le chiffre d’affaires dans les magasins physiques continuera probablement de baisser durant l’année à venir.

Juttu traverse la frontière linguistique

13/02/2018

Juttu, la chaîne sœur d’A.S. Adventure, s’apprête à conquérir la Belgique toute entière. Après Anvers, Roulers et Bruges, le mois prochain l’enseigne s’installera à Bruxelles et ultérieurement à Gand et lancera un webshop en français.

Back to top