Primark considère son site web uniquement comme une vitrine

Primark considère son site web uniquement comme une vitrine

La chaîne de mode discount irlandaise Primark va présenter 70% de sa collection automne/hiver sur son site Primark.com, même si pour l’instant il n’est pas encore possible d’effectuer des achats en ligne, car au niveau online Primark fait exception dans l’univers de la mode d’aujourd’hui.

« Nous aimons les briques et le ciment »

C’est la directrice Breege O'Donghue qui a confirmé l’information au magazine allemand TextilWirtschaft à l’occasion de l’inauguration d’une nouvelle filiale de Primakr à Braunschweig : un magasin de 6.400 m², répartis sur cinq étages, dans le shopping center City Point. La semaine dernière Primark avait déjà ouvert un autre point de vente à Kaiserslautern.


« Dans une première phase nous allons présenter 70% de notre collection automne/hiver 2015, avec les prix et des informations supplémentaires, sur notre site web Primark.com », a déclaré O'Donghue. Actuellement seule une petite partie de la collection d’été est promue sur le site.


Quant à savoir s’il s’agit là d’un premier pas vers un véritable webshop, O'Donghue  reste vague : « Nous aimons les briques et le ciment », confiait-elle.


« Des marges trop faibles pour l’online »

A l’heure actuelle Primark est l’un des rares grands retailers de mode à ne pas encore s’être lancé dans l’e-commerce. La chaîne irlandaise dit ne pas pouvoir rentabiliser un webshop en raison de ses prix bas et de ses faibles marges bénéficiaires : « Si l’on en déduit tous les frais supplémentaires liés au canal online, au final il ne reste plus rien », expliquait Martin White, directeur de la chaîne d’approvisionnement, en 2013.


Un avis que partage également George Weston d’Associated British Foods, propriétaire de la chaîne : « Pour Primark la communication est plus importante que l’e-commerce ». Pour l’instant Primark ne semble donc pas vouloir changer son fusil d’épaule : l’internet en guise de vitrine, comme préparation à une visite en magasin, oui, mais pas (encore) comme canal de vente supplémentaire.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top