Primark s’attaque aux émissions de CO2

Primark s’attaque aux émissions de CO2
Photo : Shutterstock.com

Primark a signé la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). La chaîne de mode à petits prix s'est engagée à réduire de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre sur l'ensemble de sa chaîne de valeur d’ici l’horizon 2030.

 

S'attaquer à l'ensemble de la chaîne de valeur

En adhérant à la CCNUCC, la chaîne de mode soutient l’ambition de parvenir à des émissions nettes nulles d’ici l’horizon 2050 et de s'attaquer aux émissions sur l'ensemble de sa chaîne de valeur. D’ici 2030, l’entreprise entend réduire l’ensemble de ses émissions de 30 %.

 

Traditionnellement, les émissions de CO2 sont divisées en trois périmètres, dits « scopes », correspondant respectivement aux émissions directes (1), indirectes (2) et élargies (3), le scope 3 correspondant donc aux émissions qui sont rejetées en dehors des activités propres de l'entreprise. Pour Primark, les émissions du scope 3 constituent la grande majorité de son empreinte carbone. Les scopes 1 et 2, en revanche, concernent les activités propres de l'entreprise et l'approvisionnement en énergie.

 

Engagements

Primark a déjà déployé une série de processus dans ses activités de fabrication, de distribution et de vente au détail afin de réduire son empreinte écologique. En 2015, par exemple, un Groupe de réduction de l’énergie a été créé pour échafauder et mettre en œuvre des initiatives d’économie d’énergie dans les magasins (scopes 1 et 2).

 

Primark a adopté un certain nombre d'initiatives et d'engagements pour réduire davantage ses émissions du scope 3.

  • Cet automne, le détaillant doublera le nombre de produits fabriqués avec des matériaux recyclés pour atteindre 40 millions d'articles.
  • Ces deux prochaines années, Primark enseignera à 160 000 cultivateurs de coton des techniques de production plus respectueuses de l'environnement. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’une campagne contre le gaspillage alimentaire.
  • Depuis 2010, le détaillant fait don de ses invendus à un certain nombre d'organisations caritatives.
  • Primark entend transposer dans d’autres pays un programme de recyclage en cours au Royaume-Uni qui permet aux clients de donner des articles.
  • La chaîne de mode veut également aider ses fournisseurs à réduire leur consommation d'énergie et à optimiser les emballages.

 

« Primark se félicite d'adhérer à la CCNUCC et s'engage à réduire les émissions dans sa chaîne de valeur. En tant qu’acteur mondial du marché de détail de la mode, Primark est passionnée par la recherche de solutions aux défis du changement climatique, et réalise qu’il est certainement possible d’en faire plus », a déclaré Katharine Stewart, directrice du commerce éthique et de la durabilité.

 

Par ailleurs, Primark ne veut pas répercuter les coûts supplémentaires sur ses clients et continuera donc à pratiquer une politique de prix bas. Le message de Primark est on ne peut plus clair : « La mode durable ne doit pas être chère ».