Puma prend un bon départ

Tinxi / Shutterstock.com

Puma a clôturé un bon premier trimestre. Cependant, l’entreprise a été confrontée à quelques problèmes de production. La reprise après l'année de coronavirus 2020 semble être en marche.

 

Plus de vêtements que de chaussures

Le chiffre d’affaires du fabricant de baskets Puma a augmenté de 19,2 % au premier trimestre de cette année. Si cette augmentation doit être envisagée sous l’angle de la première vague de coronavirus l'année dernière, donc sur une base comparable très faible, c’est un excellent trimestre pour la marque. « Comme prévu », selon le PDG, Bjørn Gulden. Le chiffre d’affaires a atteint 1,5 milliards d’euros.


L'entreprise était pourtant encore confrontée à de nombreuses restrictions liées au coronavirus et à des problèmes dans la chaîne de production. Une pénurie de conteneurs et la congestion des ports ont pesé sur Puma, tout comme sur bon nombre d’autres marques. Si l'EBIT a augmenté de 117 % pour atteindre 154 millions d'euros, le bénéfice net s’est limité à 109 millions d'euros.


Les ventes en Asie-Pacifique ont été particulièrement performantes (+24,6%), mais les ventes en Amérique (y compris l'Amérique centrale et l’Amérique du Sud) ont également augmenté de 25,2 %. La catégorie des vêtements a également connu une croissance plus forte (+21,1 %) que celle des chaussures (+19,3 %), peut-être parce que, en raison de la pandémie, les consommateurs recherchent surtout des vêtements confortables pour rester chez eux.


Puma prévoit une croissance de 10 à 20 % pour l'exercice financier en cours. La rentabilité en 2021 devrait également être plus solide que l'année dernière.