Puma réduit sa perte trimestriel de 96%

Puma réduit sa perte trimestriel de 96%

Au quatrième trimestre le fabricant d’articles de sport allemand Puma est parvenu à réduire fortement sa perte. Même si les analystes tablaient sur un bénéfice, le CEO Gulden s’estime néanmoins satisfait.

Un petit sprint durant les derniers mois

Au cours du quatrième trimestre 2014 le chiffre d’affaires de Puma a grimpé  de 7,5% à 750,8 millions d’euros. Une croissance que l’entreprise doit principalement à la demande accrue aux Etats-Unis, aux solides ventes d’accessoires, qui ont progressé de 17,1% à 147,1 millions d’euros, ainsi qu’aux  ventes de chaussures qui ont augmenté de 4,3% à 310,7 millions d’euros.


La perte nette a régressé de 96%, passant de 115,2 millions d’euros à 4,6 millions d’euros. Une très nette amélioration par rapport à l’année précédente, bien que les analystes s’attendaient à un bénéfice d’environ 7 millions d’euros.


Sur l’ensemble de l’année 2014 le troisième équipementier sportif mondial (après Nike et Adidas) a enregistré un chiffre d’affaires de 2,97 milliards d’euros, une légère baisse par rapport à 2013. En revanche le bénéfice est passé de 5,3 millions d’euros à 64,1 millions d’euros.


« Sur la bonne voie »

« Puma se trouve à un moment charnière, nous avons choisi la bonne voie », affirme le CEO Bjørn Gulden. « Aujourd’hui nous avons un positionnement claire, nous avons amélioré notre produit et travaillons de concert avec nos retailers pour optimaliser notre distribution. » Mais tout ceci demande du temps : « On ne peut relancer une entreprise en douze mois », ajoute  Gulden.


Afin d’accélérer ces changements, le groupe en 2014 a fortement augmenté son budget marketing, a prolongé son contrat de sponsoring avec  Usain Bolt, six fois champion olympique, a raflé le contrat de sponsoring du club de football anglais Arsenal à son concurrent Nike et a signé un partenariat avec la star de la pop Rihanna.


« L’avenir est à la femme »

Pour cette année Puma, détenu par le groupe de luxe français Kering à 86%, s’attend à une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 4 et 6%.


Pour atteindre cet objectif, le groupe veut s’adresser davantage à la clientèle féminine. Mi-décembre Puma a désigné la chanteuse Rihanna comme directrice de création de Puma Women, dont elle dessinera l’entièreté de la collection d’ici 2016.Car comme l’affirme Gulden : « L’avenir est à la femme ». Aussi pour Puma !

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Premier trimestre décevant pour New Look

08/08/2017

La chaîne de mode britannique New Look a réalisé de faibles performances au premier trimestre de son exercice : le chiffre d’affaires a régressé de 4%, tandis que l’EBITDA ajusté a plongé de plus de 35%.

Kering et Alibaba unissent leurs forces pour combattre la contrefaçon

04/08/2017

Le groupe de luxe français Kering renonce à ses procédures en justice contre le Chinois Alibaba qu’il accusait d’offrir une vitrine à des produits contrefaits. Désormais, les deux parties vont unir leurs forces dans la lutte contre la contrefaçon.

Excellent deuxième trimestre pour Adidas

03/08/2017

La marque allemande de sport Adidas se réjouit de son excellent deuxième trimestre. Le chiffre d’affaires a grimpé de quelque 20%, ce qui l’incite à revoir à la hausse ses objectifs pour l’ensemble de l’année.

Back to top