Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Oaktree Capital

L’année dernière, cette perte s’élevait à 58 millions de dollars (50 millions d’euros), soit trois fois plus que l’année précédente.  Au cours des cinq dernières années, Billabong n’a réalisé des bénéfices qu’une seule fois.  A l’annonce de la nouvelle, l’action Billabong a bondi de 23% à la bourse australienne.  Si la reprise devait se faire, cela signifierait une consolidation des deux marques de surf qui sont déjà en grande partie aux mains d’Oaktree Capital.  L’entreprise d’investissement est l’actionnaire majoritaire de Quiksilver, alors qu’elle possède 19% des actions Billabong.


Quiksilver a été fondée en 1969, mais a fait faillite en 2015.  Elle a été retirée de la bourse après restructuration avec l’aide d’Oaktree Capital.


En 2012, TPG Capital Management lançait déjà une offre de reprise sur Billabong.  Cette offre était quatre fois plus élevée que l’offre actuelle, mais elle a été rejetée, et ce malgré les difficultés auxquelles l’entreprise faisait déjà face à ce moment-là.