Réorganisation radicale chez Orchestra-Prémaman : 34 magasins belges ferment leurs portes

Orchestra-Prémaman

La chaîne de magasins pour bébés et enfants Orchestra-Prémaman prend une décision draconienne en Belgique : en plus des 12 fermetures déjà prévues, le  groupe va fermer 22 autres magasins. L’enseigne ne gardera donc que 19 magasins et maintiendra environ 200 emplois.


Réorganisation

C’est ce qu’a annoncé la direction lors d’un conseil d’administration extraordinaire, rapporte le journal L’Echo. Plus de la moitié des 422 emplois seront donc supprimés, ainsi que plus de la moitié des 52 magasins initialement présents en Belgique.


Cette décision n’a pas de quoi surprendre : la chaîne ploie sous le poids de lourdes dettes et bénéficie depuis fin septembre d’une protection judiciaire contre ses créanciers, lui permettant ainsi de préparer un plan de relance durant six mois. Depuis la direction s’est attelée à une réorganisation. Dans le cadre de celle-ci il avait déjà été décidé de fermer douze magasins déficitaires, impliquant la perte d’une cinquantaine d’emplois. Néanmoins la chaîne a publié cette semaine des résultats une fois de plus décevants, où les magasins belges et luxembourgeois continuent de régresser, contrairement à la tendance du groupe.


La branche belge du groupe Orchestra-Prémaman a été entraînée dans la chute de la maison-mère française, qui depuis des années déjà est confrontée à une baisse des ventes et une augmentation des pertes. Les actions des gilets jaunes en France, entre autres, ont provoqué une forte baisse de fréquentation des magasins. En outre l’entreprise est active dans un secteur qui souffre de la concurrence grandissante du commerce en ligne et du marché de l’occasion.