SPF Economie: « La période des pré-soldes est maintenue »

SPF Economie: « La période des pré-soldes est maintenue »

La période des pré-soldes est maintenue. C’est ce qu’a décidé vendredi dernier le SPF Economie après concertation avec les fédérations sectorielles Unizo, SNI et Comeos et le Ministre de l’Economie et des Consommateurs Johan Vande Lanotte. Les commerçants qui transgresseront cette période d’attente, risquent donc encore des sanctions.

La Cour fait référence à une ancienne loi

« La période d’attente précédant les soldes telle qu’elle est décrite dans la loi sur les pratiques de commerce  de 2010 est maintenue », a déclaré le SPF Economie et ce en dépit de l’arrêt rendu par la Cour de Cassation.


En effet récemment la  Cour de Cassation avait jugé la période de pré-soldes comme étant illégale.  Selon la Cour cette règlementation serait en contradiction avec les directives européennes, car outre la garantie d’une concurrence loyale entre les commerçants, cette loi vise également à protéger le consommateur.


La ministre fédérale des Classes moyennes Sabine Laruelle par contre ne partageait pas cet avis et indiquait que l ’arrêt rendu par la Cour de Cassation n’était pas basé sur la loi actuelle relative aux pratiques de commerce, mais sur une ancienne loi de 1991 qui n’est plus en vigueur.  Depuis 2010 la nouvelle loi  vise à éviter une concurrence déloyale entre les commerçants et non plus à protéger le consommateur. Par conséquent cette loi répond aux directives européennes et n’est donc par concernée par l’arrêt rendu par la Cour de Cassation.


Les organisations d’ indépendants Unizo et  le SNI déploraient eux aussi le jugement de la Cour de Cassation et rejoignaient le point de vue de la ministre.
A la suite d’une rencontre entre les différentes parties concernées,  le gouvernement semble donc avoir trouvé le moyen de sauver la période d’attente avant les soldes. Le SPF Economie a déjà fait savoir que « les infractions seront verbalisées ».


Contrôles rigoureux

Le SPF rappelle à cette occasion que la vente à perte est autorisée uniquement au moment des soldes. Les  directives relatives aux indications de prix restent également en vigueur, ce qui signifie concrètement que « l’annonce d’une réduction de prix de 30% par exemple doit comporter une baisse effective de 30% par rapport au prix le plus bas du mois précédent. Ceci sera contrôlé rigoureusement », dixit le SPF Economie.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top