SPF Economie: « La période des pré-soldes est maintenue »

SPF Economie: « La période des pré-soldes est maintenue »

La période des pré-soldes est maintenue. C’est ce qu’a décidé vendredi dernier le SPF Economie après concertation avec les fédérations sectorielles Unizo, SNI et Comeos et le Ministre de l’Economie et des Consommateurs Johan Vande Lanotte. Les commerçants qui transgresseront cette période d’attente, risquent donc encore des sanctions.

La Cour fait référence à une ancienne loi

« La période d’attente précédant les soldes telle qu’elle est décrite dans la loi sur les pratiques de commerce  de 2010 est maintenue », a déclaré le SPF Economie et ce en dépit de l’arrêt rendu par la Cour de Cassation.


En effet récemment la  Cour de Cassation avait jugé la période de pré-soldes comme étant illégale.  Selon la Cour cette règlementation serait en contradiction avec les directives européennes, car outre la garantie d’une concurrence loyale entre les commerçants, cette loi vise également à protéger le consommateur.


La ministre fédérale des Classes moyennes Sabine Laruelle par contre ne partageait pas cet avis et indiquait que l ’arrêt rendu par la Cour de Cassation n’était pas basé sur la loi actuelle relative aux pratiques de commerce, mais sur une ancienne loi de 1991 qui n’est plus en vigueur.  Depuis 2010 la nouvelle loi  vise à éviter une concurrence déloyale entre les commerçants et non plus à protéger le consommateur. Par conséquent cette loi répond aux directives européennes et n’est donc par concernée par l’arrêt rendu par la Cour de Cassation.


Les organisations d’ indépendants Unizo et  le SNI déploraient eux aussi le jugement de la Cour de Cassation et rejoignaient le point de vue de la ministre.
A la suite d’une rencontre entre les différentes parties concernées,  le gouvernement semble donc avoir trouvé le moyen de sauver la période d’attente avant les soldes. Le SPF Economie a déjà fait savoir que « les infractions seront verbalisées ».


Contrôles rigoureux

Le SPF rappelle à cette occasion que la vente à perte est autorisée uniquement au moment des soldes. Les  directives relatives aux indications de prix restent également en vigueur, ce qui signifie concrètement que « l’annonce d’une réduction de prix de 30% par exemple doit comporter une baisse effective de 30% par rapport au prix le plus bas du mois précédent. Ceci sera contrôlé rigoureusement », dixit le SPF Economie.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon se lance dans le sportswear

17/10/2017

Amazon serait en train de préparer sa propre collection de vêtements de sport. Pour ce faire le géant américain aurait contacté des fabricants qui collaborent déjà avec des enseignes telles que Gap et Uniqlo.

H&M investit dans le recyclage de vieux vêtements

12/10/2017

Le groupe suédois H&M a pris une participation minoritaire dans Re:newcell, qui œuvre pour une industrie de la mode durable. La technologie de Re:newcell vise à recycler d’anciens vêtements.

Uniqlo : hausse du bénéfice de plus du double

12/10/2017

Durant l’exercice écoulé, Uniqlo a plus que doublé son bénéfice, alors que le chiffre d’affaires n’a progressé que de 4,2%. L’enseigne de mode japonaise s’attend à ce que d’ici peu les ventes internationales dépassent celles de son marché domestique.

Gucci, à son tour, bannit la fourrure

12/10/2017

La maison de mode Gucci n’utilisera plus de fourrure dans ses collections de vêtements et d'accessoires. C’est ce qu’a annoncé le CEO Marco Bizzarri lors d’un discours au London College of Fashion, à l’occasion de la remise du Kering Award pour une mode durable.

La plate-forme de mode About You débarque aux Pays-Bas et en Belgique

11/10/2017

Ce mardi le webshop de mode allemand About You a été officiellement lancé en Belgique et aux Pays-Bas. About You, le numéro deux du e-commerce de la mode en Europe, opérait déjà officieusement aux Pays-Bas.

Le groupe de luxe LVMH dépasse les attentes

10/10/2017

Durant les trois premiers trimestres de son exercice le groupe de luxe français LVMH, qui détient notamment Louis Vuitton et Christian Dior, a dépassé les attentes des analystes avec un chiffre d’affaires en progression de 12% sur base comparable.

Back to top