Suspension de la grève chez H&M en région liégeoise

Suspension de la grève chez H&M en région liégeoise

En région liégeoise, les employés de sept magasins H&M, qui avaient entamé une grève lundi , ont repris le travail après des négociations fructueuses avec la direction. Les syndicats n’acceptaient pas le licenciement d’une gérante de magasin et évoquaient également une mauvaise ambiance de travail au sein de la chaîne de prêt-à-porter.

Un licenciement controversé

Le conflit a éclaté lors du licenciement de la gérante du magasin H&M dans la galerie commerçante liégeoise de Belle-Ile, après 18 ans de service, pour cause de fautes graves.  Un licenciement jugé abusif par le personnel, estimant que la direction n’avait pas suffisamment enquêté pour établir la réalité des faits. Suite à cet incident le personnel s’est mis en grève spontanément. Les syndicats ont fait savoir qu’il n’était pas question de reprendre le travail avant que la direction n’entame le dialogue quant à la réintégration de la gérante.


La réintégration n'a pas eu lieu, mais la gérante a été blanchie. Elle touchera ses 18 mois de préavis légaux, ainsi que 6 mois d’indemnisation pour dégât moral. Un compromis, semble-t-il, approuvé par le personnel car  aujourd’hui tous les magasins ont à nouveau ouvert leurs portes normalement.


« Une mauvaise ambiance de travail »

Le fait que quatre autres magasins H&M de la ville, ainsi qu’un magasin à Eupen et un à Verviers aient ainsi manifesté leur solidarité, s’explique, selon Pascale Vleugels, porte-parole de la FGTB, par la mauvaise ambiance de travail qui règne au sein de la chaîne : « Les gens en ont assez. Ils sont touchés par cet incident, car ils ont l’impression que demain la même chose pourrait leur arriver. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: