Tiffany doit 330 millions à Swatch pour ‘rupture de contrat’

Tiffany doit 330 millions à Swatch pour ‘rupture de contrat’

La chaîne américaine de bijouterie Tiffany & Co doit verser une indemnité de 330 millions d’euros à Swatch. La Nederlandse Arbitrage Instituut (NAI) a notamment estimé que Tiffany avait commis une rupture de contrat à propos d’un accord de collaboration entre les deux entreprises.

Une collaboration qui n’a jamais vu le jour

En 2007, Tiffany et l’horloger suisse Swatch ont établi une collaboration dans le but de stimuler la vente des montres Tiffany. Cette coopération n’a jamais été effective et en 2011, Swatch accusait Tiffany de bloquer le développement de l’entreprise et exigeait une indemnité de 3,8 milliards de francs suisses (près de 3,1 milliards d’euros).


Tiffany a réagi en introduisant à son tour une plainte contre Swatch pour non-respect de certains engagements et exigeait une indemnité de 541,9 millions de francs suisses (près de 440 millions d’euros), mais cette contre-plainte a été rejetée par la NAI.


Amende dépassant les bénéfices réalisés

L’amende infligée à Tiffany est plus élevée que les bénéfices réalisés par l’entreprise durant l’année écoulée. Suite à cette amende, Tiffany prend une charge de maximum 225 millions d’euros sur les revenus du quatrième trimestre et le bénéfice par action est réduit de plus de soixante pour cent.

 

« Nous avons été choqué », précise CEO Michael Kowalski, après le verdict : « Nous sommes convaincus que la décision du groupe dans cette affaire n’est pas étayée par les faits. »


Durant les neufs mois précédant le 31 octobre, Tiffany avait réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de dollars (juste pas le million d’euros) et un bénéfice de 285 millions de dollars (208 millions d’euros). Il n’en restera pratiquement rien.

 

 

- Traduction: Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top