Tiffany doit 330 millions à Swatch pour ‘rupture de contrat’ | RetailDetail

Tiffany doit 330 millions à Swatch pour ‘rupture de contrat’

Tiffany doit 330 millions à Swatch pour ‘rupture de contrat’

La chaîne américaine de bijouterie Tiffany & Co doit verser une indemnité de 330 millions d’euros à Swatch. La Nederlandse Arbitrage Instituut (NAI) a notamment estimé que Tiffany avait commis une rupture de contrat à propos d’un accord de collaboration entre les deux entreprises.

Une collaboration qui n’a jamais vu le jour

En 2007, Tiffany et l’horloger suisse Swatch ont établi une collaboration dans le but de stimuler la vente des montres Tiffany. Cette coopération n’a jamais été effective et en 2011, Swatch accusait Tiffany de bloquer le développement de l’entreprise et exigeait une indemnité de 3,8 milliards de francs suisses (près de 3,1 milliards d’euros).


Tiffany a réagi en introduisant à son tour une plainte contre Swatch pour non-respect de certains engagements et exigeait une indemnité de 541,9 millions de francs suisses (près de 440 millions d’euros), mais cette contre-plainte a été rejetée par la NAI.


Amende dépassant les bénéfices réalisés

L’amende infligée à Tiffany est plus élevée que les bénéfices réalisés par l’entreprise durant l’année écoulée. Suite à cette amende, Tiffany prend une charge de maximum 225 millions d’euros sur les revenus du quatrième trimestre et le bénéfice par action est réduit de plus de soixante pour cent.

 

« Nous avons été choqué », précise CEO Michael Kowalski, après le verdict : « Nous sommes convaincus que la décision du groupe dans cette affaire n’est pas étayée par les faits. »


Durant les neufs mois précédant le 31 octobre, Tiffany avait réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de dollars (juste pas le million d’euros) et un bénéfice de 285 millions de dollars (208 millions d’euros). Il n’en restera pratiquement rien.

 

 

- Traduction: Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Adidas veut renforcer les liens avec le petit commerçant

15/07/2018

Adidas veut renforcer les liens avec le retail après les critiques des commerçants selon lesquels le géant allemand du sport promeut son webshop de façon trop agressive. Le rôle joué par des chaînes physiques internationales serait (trop?) important.

Les ventes Burberry en hausse grâce à la nouvelle stratégie

11/07/2018

La nouvelle stratégie de la marque de mode britannique Burberry porte ses fruits : l’entreprise a vu le CA de ses propres filiales augmenter de 3% au cours du dernier trimestre. Le CA total s’élève à 479 millions de livres sterling.

Wibra toujours à la peine

10/07/2018

En 2017 l’enseigne de mode discount Wibra a enregistré de faibles performances dans ses magasins belges : le chiffre d’affaires y a chuté de 7% à 61,7 millions d’euros, tandis que le bénéfice a fondu de 6,5 à 0,5 million d’euros.

Chiffre d’affaires décevant pour le groupe de lingerie Van de Velde

10/07/2018

L’entreprise de lingerie est-flandrienne Van de Velde est confrontée à une baisse de ses ventes. Malgré une légère amélioration fin avril, le chiffre d’affaires semestriel a chuté de 3,9% à 110,8 millions d’euros.

FNG fait son entrée à la bourse de Bruxelles avec 60 millions d’euros

06/07/2018

Le groupe de mode FNG a levé 60 millions d’euros lors d’une nouvelle émission d’actions. A partir du 9 juillet les nouvelles actions seront cotées non seulement à la bourse d’Amsterdam, mais également et pour la première fois à la bourse de Bruxelles.

L’aventure s’achève pour le webshop de sport Athleteshop

02/07/2018

Le webshop de sport Athleteshop a demandé la faillite. Depuis le début de cette année les plaintes concernant des livraisons tardives étaient nombreuses et à présent plusieurs fournisseurs auraient mis fin à la collaboration.