Tiffany doit 330 millions à Swatch pour ‘rupture de contrat’

Tiffany doit 330 millions à Swatch pour ‘rupture de contrat’

La chaîne américaine de bijouterie Tiffany & Co doit verser une indemnité de 330 millions d’euros à Swatch. La Nederlandse Arbitrage Instituut (NAI) a notamment estimé que Tiffany avait commis une rupture de contrat à propos d’un accord de collaboration entre les deux entreprises.

Une collaboration qui n’a jamais vu le jour

En 2007, Tiffany et l’horloger suisse Swatch ont établi une collaboration dans le but de stimuler la vente des montres Tiffany. Cette coopération n’a jamais été effective et en 2011, Swatch accusait Tiffany de bloquer le développement de l’entreprise et exigeait une indemnité de 3,8 milliards de francs suisses (près de 3,1 milliards d’euros).


Tiffany a réagi en introduisant à son tour une plainte contre Swatch pour non-respect de certains engagements et exigeait une indemnité de 541,9 millions de francs suisses (près de 440 millions d’euros), mais cette contre-plainte a été rejetée par la NAI.


Amende dépassant les bénéfices réalisés

L’amende infligée à Tiffany est plus élevée que les bénéfices réalisés par l’entreprise durant l’année écoulée. Suite à cette amende, Tiffany prend une charge de maximum 225 millions d’euros sur les revenus du quatrième trimestre et le bénéfice par action est réduit de plus de soixante pour cent.

 

« Nous avons été choqué », précise CEO Michael Kowalski, après le verdict : « Nous sommes convaincus que la décision du groupe dans cette affaire n’est pas étayée par les faits. »


Durant les neufs mois précédant le 31 octobre, Tiffany avait réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de dollars (juste pas le million d’euros) et un bénéfice de 285 millions de dollars (208 millions d’euros). Il n’en restera pratiquement rien.

 

 

- Traduction: Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Lubach : « La mode équitable est une question de priorités »

15/11/2017

Depuis le drame du Rana Plaza l’industrie textile appelle à la transparence dans la chaîne de production de vêtements. Mais visiblement il y a encore du pain sur la planche. Tel est le constat d’Arjen Lubach dans son émission Zondag met Lubach.

L’enseigne de mode Canada Goose ouvre son premier magasin européen

14/11/2017

Le spécialiste canadien des vêtements outdoor  Canada Goose a ouvert son premier magasin européen à Londres. Les collections de la marque étaient déjà disponibles en Europe auparavant, mais uniquement dans des magasins multimarques.

Desigual : Forte baisse du CA durant les trois premiers trimestres

14/11/2017

Au cours des trois premiers trimestres de 2017 la chaîne de mode espagnole Desigual a vu son CA d’affaires chuter de plus de 10%. Le groupe a souffert de résultats particulièrement décevants en Europe, d’où provient la majeure partie de son CA.

Adidas détient le droit exclusif des bandes parallèles

13/11/2017

La chaîne de magasins suédoise H&M ne pourra plus utiliser les bandes parallèles sur ses vêtements de sport. Le tribunal de La Haye a jugé que celles-ci ressemblaient trop aux trois bandes caractérisant la marque Adidas.

Burberry annonce une nouvelle stratégie après un solide 1er semestre

09/11/2017

Burberry peut s’estimer satisfait de son 1er semestre : le CA a progressé de 9% et le bénéfice opérationnel a bondi de 28%. Pourtant à la bourse l’action a chuté : les investisseurs se montrent sceptiques face à la nouvelle stratégie annoncée par le CEO Marco Gobbetti.

Nouveau CEO pour Christian Dior

09/11/2017

Sidney Toledano, qui durant dix-neuf ans a dirigé la maison de mode Christian Dior, passera le flambeau à l’actuel CEO de Fendi, Pietro Beccari, en février prochain. Cette passation de pouvoir s’inscrit dans un vaste remaniement du management de LVMH.

Back to top