Torfs : les ventes via bol.com compensent les moindres ventes du webshop néerlandais

Torfs : les ventes via bol.com compensent les moindres ventes du webshop néerlandais

Depuis trois semaines l’enseigne de chaussures Torfs vend des sacs à main via bol.com et ce test semble concluant : alors que son propre webshop néerlandais a du mal à décoller, les ventes via bol.com connaissent un grand succès.

Un test concluant

Fin février Torfs a démarré la vente de sacs à main sur bol.com. L’e-commerçant néerlandais, filiale d’Ahold, permet en effet à d’autres distributeurs de vendre leurs produits via sa plate-forme digitale, alors que les livraisons continuent de s’effectuer depuis le centre logistique du distributeur. L’enseigne de chaussures a voulu ainsi répondre à une tendance actuelle et tester ce canal de vente, expliquait la responsable du marketing Barbara Torfs lors du lancement.


Et les ventes semblent répondre aux attentes, comme le confiait Barbara Torfs dans une interview dans le journal De Tijd : « Nous vendons quotidiennement des dizaines de sacs via ce canal et en échange d’un investissement restreint nous pouvons profiter de la plate-forme de bol.com. »


Le propre webshop trop peu connu

A noter que 80% des sacs à main vendus via bol.com sont livrés aux Pays-Bas. Par contre les ventes de Torfs via son propre webshop néerlandais, lancé en début d’année, se sont avérées décevantes. L’enseigne belge ne dispose pas aux Pays-Bas de magasins physiques et y est donc peu connue : « Nous devrons y renforcer notre marketing », indique la responsable du marketing.


Dans le cadre de cette collaboration avec bol.com, Torfs n’exclut pas à terme de vendre également des chaussures via ce canal. La vente en ligne chez Torfs gagne du terrain : en janvier 6% du chiffre d’affaires a été réalisé par voie digitale, soit l’équivalent du chiffre d’affaires des trois plus grands magasins de la chaîne.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top