Un Belge aux commandes de la société mère de Galeria Inno | RetailDetail

Un Belge aux commandes de la société mère de Galeria Inno

Un Belge aux commandes de la société mère de Galeria Inno

Chamboulement dans le haut management de Galeria Kaufhof, la société mère allemande de l’enseigne belge Galeria Inno. Après deux décennies Lovro Mandac abandonne son poste de CEO et passe le flambeau au Belge Olivier Van den Bossche.

Changement de génération au top

Un changement de génération a eu lieu au top de Galeria Kaufhof, filiale de Metro Group : après 20 ans, Lovro Mandac (64 ans) quitte sa fonction de CEO. Notre compatriote Olivier Van den Bossche (38 ans), ancien chief sales, HR officer et administrateur délégué d’Inno SA, lui a succédé officiellement le 1er octobre.  


Toutefois Lovro Mandac ne disparaît pas complètement de la scène : il occupera désormais le poste de président de Galeria Holding GmbH et présidera le conseil d’administration de Galeria Kaufhof.


Un Néerlandais comme nouveau chef des achats

Dans la foulée Galeria Kaufhof a désigné un nouveau responsable des achats : le Néerlandais Edo Beukema, qui jusqu’à présent occupait la même fonction chez De Bijenkorf. Beukema succède à Thomas Storck, qui lui rejoint Metro pour y combiner le poste nouvellement créé de chief solution officer  avec celui de chief information officer. Dans le cadre de cette fonction il dirigera la transformation digitale de la filiale de vente en gros de Metro Group.


A ce jour Galeria Kaufhof emploie 21 .500 collaborateurs et exploite 105 grands magasins et 17 magasins de sport en Allemagne. En Belgique Galeria Inno compte 15 grands magasins.

 

Jeu de chaises musicales à Bruxelles

Le départ d’Olivier Van den Bossche entraîne bien évidemment quelques remaniements au sein du management d’Inno : ainsi Rami Al Assouad, qui jusqu’à présent était chief buying officer et administrateur délégué, a été nommé comme porte-parole du comité exécutif de Galeria Inno.


Le comité accueille également un nouveau venu : Laurence Willems qui en tant que chief HR officer dirigera les départements des ressources humaines, des relations sociales et des affaires juridiques. Tom Van Hese, nommé responsable sales et facilities, et Arnaud Moerenhout, qui garde son poste de chief financial officer et d’administrateur délégué, complètent le comité exécutif d’Inno.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


H&M lance son propre service de réparation en magasin

21/06/2018

H&M introduit un nouveau concept : Take Care, un espace au sein du magasin où les clients peuvent faire réparer ou personnaliser leurs vêtements. Tant le nouveau magasin de Paris que le flagship store de Hambourg disposent déjà de ce service.

La nouvelle génération aux commandes de la chaîne de magasins de chaussures Maniet

18/06/2018

Allison Vanderplancke, âgée de 28 ans, succède à son père en tant que PDG de la chaîne de magasins de chaussures Maniet. Il s’agit déjà de la cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale wallonne.

Afound, la première plate-forme de H&M, a été lancée en Suède

15/06/2018

Afound, la nouvelle formule multimarques du groupe H&M, a été lancée en Suède cette semaine. Avec la plate-forme web, les 2 premiers magasins qui ont ouvert leurs portes à Stockholm et à Malmö constituent un marché d’écoulement de vêtements soldés.

Le premier magasin Kiabi en Flandre s’installe à Bruges

14/06/2018

A peine deux ans après l’arrivée de Kiabi en Belgique, la marque française de prêt-à-porter ouvre son sixième magasin belge cet automne. Il sera situé à Bruges et sera le tout premier magasin en Flandre.

La maison-mère de Brantano bientôt cotée à la bourse de Bruxelles

13/06/2018

D’ici mi-juillet FNG Group espère être coté à la bourse de Bruxelles. Cette opération devrait permettre au groupe de mode de lever du capital frais afin de financer la transformation et l’expansion de l’enseigne Brantano.

JBC gagne du temps à la caisse grâce à la technologie RFID

07/06/2018

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC gagne une dizaine de secondes à la caisse par vêtement vendu. Les employés n’ont plus besoin de scanner les étiquettes de prix individuellement.