Uniqlo maintient ses prévisions annuelles malgré l’état d’urgence au Japon

Shutterstock.com

Fast Retailing, le propriétaire d’Uniqlo entre autres, a confirmé jeudi ses prévisions pour l’exercice 2020/21. Une déclaration surprenante alors que le Japon, d’où est originaire le groupe, a durci ses mesures sanitaires il y a une semaine.

 

Résultats trimestriels solides

Si les prévisions antérieures n’ont pas été revues, c’est surtout en raison des résultats meilleurs que prévu du premier trimestre de l’exercice. Tant le chiffre d’affaires que les bénéfices ont surpassé les attentes, ce qui a permis à l’entreprise de se constituer un petit matelas. Le recul du chiffre d’affaires est resté limité (-0,6%) et le bénéfice d’exploitation a progressé de 23,3% à 113 milliards de yens (896 millions d’euros). Uniqlo s’est montrée particulièrement performante au Japon et en Chine, alors que ses revenus sont en net recul en Europe.

 

Pour la deuxième fois en deux mois, le Japon a décrété l’état d’urgence la semaine dernière, cette fois à Tokyo et dans les préfectures environnantes. Si le vocable utilisé peut sembler impressionnant, les mesures ne sont pas comparables aux confinements actuellement en vigueur dans plusieurs pays européens, rapporte De Tijd. Les Japonais devront juste réduire leurs interactions sociales et limiter les voyages non essentiels. En outre, les cafés et les restaurants – qui sont toujours ouverts au Japon – fermeront beaucoup plus tôt en soirée.

 

Il n’est donc pas si étrange que Fast Retailing ait gardé ses prévisions annuelles inchangées. Le groupe de mode prévoit toujours un chiffre d’affaires annuel de 2 200 milliards de yens (17,45 milliards d’euros), en hausse de 9,5%. Le bénéfice d’exploitation devrait s’établir à 245 milliards de yens (1,94 milliard d’euros). Mais beaucoup dépendra de l’évolution de la situation en Chine. Car le groupe devra énormément s’appuyer sur ce pays dans les prochains mois pour réaliser ses objectifs de croissance.