Uniqlo ouvre son premier magasin belge à Anvers | RetailDetail

Uniqlo ouvre son premier magasin belge à Anvers

Uniqlo ouvre son premier magasin belge à Anvers

Aujourd’hui la chaîne de mode japonaise Uniqlo ouvre sa première boutique belge à Anvers, mais « d’autres magasins en Belgique sont certainement envisageables », affirme l’ambitieux COO Takao Kuwahara dans une interview accordée à notre rédaction.

Une expérience unique et des personnalités locales

Le premier magasin d’Uniqlo au Benelux (en Europe la chaîne ne dispose encore que de 9 magasins en Grande-Bretagne, 8 en France, 8 en Russie et un en Allemagne) a élu domicile sur le Meir à Anvers, dans un espace commercial de 1320 m² (répartis sur deux étages et une mezzanine), qui propose une collection complète pour hommes, femmes et enfants. Pour offrir aux clients une expérience unique, la chaîne a eu recours à quelques éléments originaux, notamment un escalier qui change de couleur, des mannequins rotatifs et des messages LED en streaming.


Le propriétaire d’Uniqlo, Fast Retailing, a beau être le numéro 4 mondial parmi les retailers de mode (derrière Inditex, propriétaire de Zara, H&M et Gap), sa notoriété en dehors du Japon reste encore assez limitée. C’est pourquoi à Anvers  la chaîne a lancé une campagne en faisant appel à six ambassadeurs locaux : le chanteur Bent Van Looy, le fleuriste Marc Colle, l’étudiante et mannequin Helena Eeckeleers,  la barista de Caffènation Joke De Coninck, le joueur de hockey Felix Denayer et l’aide-boulangère Francine Martens.


Le COO précise également que cette campagne s’adresse à tout un chacun : « Tout le monde est le bienvenu, tant les enfants, que les hommes et les femmes. L’âge n’a pas d’importance. C’est là l’une des différence avec Zara, qui s’adresse avant tout à un public de jeunes. »

 

Objectif : devenir numéro 1

Même si Uniqlo doit encore renforcer sa notoriété hors Japon (la chaîne dispose d’un réseau de 1.600 magasins, dont une petite majorité au Japon), la chaîne s’attend à ce que l’année prochaine le nombre de magasins en dehors de son marché domestique dépasse le nombre de magasins au Japon. « Au Japon nous travaillons avec un système de franchise, mais pas à l’étranger car  il serait plus difficile pour nous de transmettre notre philosophie par ce biais », précise le COO.


Cette expansion internationale doit permettre au groupe Fast Retailing – dont font également partie GU, Helmut Lang, J Brand, Princesse tam tam, Comptoir des Cottoniers et Theory – de réaliser un objectif pour le moins ambitieux : alors qu’en ce moment Fast Retailing est le numéro 4 mondial parmi les retailers de mode avec un chiffre d’affaires de 1,38 billions de yens (10 milliards d’euros) durant l’exercice 2014/2015, l’ambition d’ici 2020 est d’être numéro 1.


Côté online, Uniqlo pour l’instant est actif uniquement au Royaume-Uni, mais d’ici l’an prochain le site web anglophone sera lancé dans le reste de l’Europe, « mais ensuite il sera également disponible dans les langues nationales. » Ce développement du canal online n’exclut pas pour autant l’expansion physique, bien au contraire : « Notre expansion se fera tant online qu’offline. Nous voulons être présents dans toutes les grandes villes européennes. Lorsque les consommateurs achètent des vêtements, ils veulent pouvoir les toucher, ce qui n’est possible qu’en magasin. Par ailleurs le canal online ne peut vous procurer l’expérience que vous vivez dans un point de vente physique. »


Les prix online et en magasin sont identiques, « autrement cela prêterait à confusion », estime Kuwahara. Les prix sont également les mêmes dans tous les magasins : vous payerez le même prix pour un pull acheté à Anvers, à Paris ou via la boutique en ligne.

 

Espaces commerciaux loués et non achetés

Selon Kuwahara, le modèle d’entreprise d’Uniqlo repose sur six piliers, dont le principal est bien entendu l’offre  de vêtements de haute qualité à prix raisonnable. Un autre point d’attention est l’expansion mondiale (la Belgique est le 17ème pays où s’implante la chaîne, mais d’autres pays suivront rapidement, indique Kuwahara). Par ailleurs Uniqlo a choisi délibérément de ne pas acheter d’espaces commerciaux, mais de les louer, par souci de flexibilité et d’économie de coûts.


Les produits sont toujours développés en vue de ventes mondiales, « mais nous les adaptons au niveau local. Ainsi les vêtements destinés aux magasins occidentaux tailleront plus grand que ceux en Asie », précise Kuwahara. Pour la création de sa gamme Uniqlo collabore également avec des designers externes. Ainsi actuellement la chaîne propose une collection de Lemaire : « Cela nous permet d’attirer un autre public que nous ne pourrions pas atteindre par nous-mêmes. »

 

Retrouvez la version intégrale de cette interview dans l’édition de novembre du magazine de RetailDetail.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Adidas veut renforcer les liens avec le petit commerçant

15/07/2018

Adidas veut renforcer les liens avec le retail après les critiques des commerçants selon lesquels le géant allemand du sport promeut son webshop de façon trop agressive. Le rôle joué par des chaînes physiques internationales serait (trop?) important.

Les ventes Burberry en hausse grâce à la nouvelle stratégie

11/07/2018

La nouvelle stratégie de la marque de mode britannique Burberry porte ses fruits : l’entreprise a vu le CA de ses propres filiales augmenter de 3% au cours du dernier trimestre. Le CA total s’élève à 479 millions de livres sterling.

Wibra toujours à la peine

10/07/2018

En 2017 l’enseigne de mode discount Wibra a enregistré de faibles performances dans ses magasins belges : le chiffre d’affaires y a chuté de 7% à 61,7 millions d’euros, tandis que le bénéfice a fondu de 6,5 à 0,5 million d’euros.

Chiffre d’affaires décevant pour le groupe de lingerie Van de Velde

10/07/2018

L’entreprise de lingerie est-flandrienne Van de Velde est confrontée à une baisse de ses ventes. Malgré une légère amélioration fin avril, le chiffre d’affaires semestriel a chuté de 3,9% à 110,8 millions d’euros.

FNG fait son entrée à la bourse de Bruxelles avec 60 millions d’euros

06/07/2018

Le groupe de mode FNG a levé 60 millions d’euros lors d’une nouvelle émission d’actions. A partir du 9 juillet les nouvelles actions seront cotées non seulement à la bourse d’Amsterdam, mais également et pour la première fois à la bourse de Bruxelles.

L’aventure s’achève pour le webshop de sport Athleteshop

02/07/2018

Le webshop de sport Athleteshop a demandé la faillite. Depuis le début de cette année les plaintes concernant des livraisons tardives étaient nombreuses et à présent plusieurs fournisseurs auraient mis fin à la collaboration.