Vendis Capital s’apprête à sortir du capital de ZEB

Vendis Capital s’apprête à sortir du capital de ZEB

Le fonds d’investissement Vendis Capital aurait l’intention de se désengager du capital de ZEB. Luc Van Mol, patron de l’enseigne de mode, ne confirme, ni ne dément cette info, mais selon De Tijd, KPMG aurait été chargé d’un mandat de désinvestissement.

Van Mol reste à bord

« Si votre information est exacte, je ne peux rien dire ; et si elle est fausse, je ne dirai rien non plus », déclare Luc Van Mol, en ajoutant toutefois : « Nous savions dès le premier jour que Vendis Capital en tant que groupe financier  finirait un jour par sortir du capital. ». Vendis est entré au capital de ZEB en 2010 (la toute première participation du fonds) et détient aujourd’hui 37% des actions.


Luc Van Mol, qui a fondé la chaîne de vêtements en 1996 et détient actuellement la moitié des actions (les actions restantes étant aux mains de deux plus petits investisseurs), dit ne pas vouloir vendre ses parts : « J’aime trop ce que je fais. Cette entreprise est saine et je compte poursuivre mes activités. »


Au fil des années Van Mol a su développer la chaîne qui à ce jour recense 44 magasins en périphérie. Cette année l’enseigne prévoit encore une dizaine d’ouvertures et d’ici 2017 elle entend franchir le cap des 70 magasins. Le groupe dit réaliser « un chiffre d’affaires de plus de 50 millions d’euros » et compte plus de 300 collaborateurs.


Familie Colruyt et ex-Mitiska

Fondé en 2009 par l’ancien management du holding retail Mitiska, Vendis Capital a levé 111,5 millions d’euros au total. Le fonds vise essentiellement le secteur du retail et les marques grand public. Outre ZEB, le fonds a également investi dans de nombreuses autres entreprises : le bureau de communication Mazarine, le fabricant d’accessoires pour cheveux Alexandre de Paris, le spécialiste des vêtements et équipements pour sport équestre Hypo Group, le fabricant d’aliments bio pour animaux Yarrah, le spécialiste de l’aromathérapie Pranarôm et la chaîne de magasins d’optique  Eyes & More.


Les fondateurs du fonds, ainsi que la famille Colruyt (qui a fait son entrée plus tardivement) sont les principaux actionnaires de Vendis. Par ailleurs d’autres  grands noms figurent au capital  de Vendis : Emiel Lathouwers (fondateur de A.S. Adventure), Jacques Hayez (Cassis et Paprika), Rudi Mariën (ex-Innogenetics), Bank Degroof, le fonds d’investissement européen (EIF) et des membres des familles de Pret (AB InBev), Lippens et Vaxelaire (ex-GIB).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Benetton retourne à ses racines

30/11/2017

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Back to top