Vente groupée : lá tendance en période d’attente

Vente groupée : lá tendance en période d’attente

Les magasins de mode belges essaient de compenser la saison printanière décevante en lançant des offres spéciales groupées en période d’attente. “Le nombre de cas est trop frappant pour ne pas parler de tendance qui, de plus, est tout à fait légale”, souligne le Syndicat Neutre pour Indépendants.

"2 + 1 gratuit"

Pour les magasins de vêtements et de chaussures, la période d’attente, qui précède les soldes d’été, a débuté la semaine dernière. « Depuis lors, un grand nombre de magasins de mode proposent des offres spéciales groupées, du style '2 +1 gratuit'. C’est tout à fait légal, également en période d’attente, affirme le SNI, faisant référence au nombre spectaculaire de magasins – et pas uniquement les grandes chaînes – qui lancent ce type d’offres.

 

"Vu les ventes plutôt décevantes et la baisse du chiffre d’affaires de 2 pourcent au cours de la saison printanière, il n’est pas étonnant qu’un grand nombre de magasins de vêtements proposent des offres groupées dans l’espoir d' augmenter leurs ventes les prochaines semaines », confie Christine Mattheeuws du SNI.


En accord avec la loi

Ces derniers jours, l’organisation des indépendants a été bombardée de questions concernant la légalité des ventes groupées et de ce qui est permis ou non en période d’attente avant les soldes.  Les offres spéciales groupées sont toujours admises, conformément à la loi des pratiques commerciales et de la protection du consommateur, tant pendant la période d’attente qu’en dehors.

 

Les avantages sur les prix lors d’une offre groupée sont liés à une acquisition minimale, ce qui permet à la vente groupée de ne pas être considérée comme une annonce de diminution de prix.  Seule la vente groupée faisant partie d’une pratique commerciale malhonnête n’est pas autorisée. Pas seulement en période d’attente, mais également en dehors de celle-ci, prévient le SNI.

 

 

 

- Traduit par Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Premier trimestre décevant pour New Look

08/08/2017

La chaîne de mode britannique New Look a réalisé de faibles performances au premier trimestre de son exercice : le chiffre d’affaires a régressé de 4%, tandis que l’EBITDA ajusté a plongé de plus de 35%.

Back to top