Veritas contraint de retirer un spot radio jugé ‘sexiste’

Veritas contraint de retirer un spot radio jugé ‘sexiste’

Le Jury d’Éthique Publicitaire (JEP) a demandé à Veritas de retirer une campagne publicitaire nationale en raison de ‘stéréotypes sexistes’. L’enseigne de mercerie et de mode assure qu’elle n’a jamais eu l’intention de blesser quiconque.

« Lorsqu’une femme dit non, c’est quelque part un oui »

La décision du JEP fait suite à quelques plaintes émises par des consommateurs contre le spot radio de Veritas,  qui comprenait la phrase « Lorsqu’une femme dit non, c’est quelque part un oui ». « Suite à cette publicité, nous avons reçu trois plaintes de la part de consommateurs individuels. Ils se plaignaient d’idées stéréotypes à l’encontre des femmes  et d’un comportement irresponsable au niveau pédagogique», explique le président Piet Moons à l’agence de presse Belga.


Sur base du code de la Chambre de commerce internationale (CCI), le JEP a décidé de faire retirer la campagne : « Ce code est utilisé au niveau mondial dans le secteur publicitaire et impose aux annonceurs de ne pas inciter à un comportement sociale irresponsable. »


« Le JEP nous a lésés inutilement »

Dans une réaction écrite, Veritas déplore « qu’un spot radio – créé par une jeune femme dans une entreprise de femmes pour les femmes –, qui évoque de manière drôle le plaisir des femmes à faire du shopping, soit condamné par le JEP.  Tant le contexte de Veritas en tant que chaîne de magasins, que le contenu du spot radio, sont très éloignés de la problématique de la violence contre les femmes »,  écrit la responsable du marketing Stefanie Arts.


La chaîne s’interroge également sur le lien établi par le jury entre le spot radio et un comportement socialement irresponsable envers les femmes. « Mais si ce spot radio suscite cette impression, c’est une raison suffisante pour que cette publicité ne soit plus utilisée », ajoute Arts.


Veritas regrette que le spot ait été perçu comme blessant ou dénigrant par certains et souligne que son intention n’a jamais été de choquer. Par ailleurs Veritas estime que le président Moons du JEP a donné une version déformée des faits dans la presse et a ainsi inutilement lésé la chaîne. En effet le slogan repris dans le spot est littéralement ‘Lorsque je dis non, ça ne veut pas forcément dire non’ et non pas ‘Lorsqu’une femme dit non, c’est quelque part un oui’, comme cité par Moons. Question de  nuance !

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Premier trimestre décevant pour New Look

08/08/2017

La chaîne de mode britannique New Look a réalisé de faibles performances au premier trimestre de son exercice : le chiffre d’affaires a régressé de 4%, tandis que l’EBITDA ajusté a plongé de plus de 35%.

Kering et Alibaba unissent leurs forces pour combattre la contrefaçon

04/08/2017

Le groupe de luxe français Kering renonce à ses procédures en justice contre le Chinois Alibaba qu’il accusait d’offrir une vitrine à des produits contrefaits. Désormais, les deux parties vont unir leurs forces dans la lutte contre la contrefaçon.

Excellent deuxième trimestre pour Adidas

03/08/2017

La marque allemande de sport Adidas se réjouit de son excellent deuxième trimestre. Le chiffre d’affaires a grimpé de quelque 20%, ce qui l’incite à revoir à la hausse ses objectifs pour l’ensemble de l’année.

Back to top