Veritas renaît de ses cendres

Veritas renaît de ses cendres

La chaîne de mercerie Veritas a mis sur pied un plan d’urgence après le grave incendie, qui samedi dernier a ravagé le siège principal et l’entrepôt attenant à Kontich (Anvers). L’entreprise a déjà aménagé des bureaux temporaires dans un autre entrepôt à Wilrijk et a passé de nouvelles commandes chez les fournisseurs pour assurer la continuité de l’approvisionnement.

Aucun désagrément pour les magasins

« Nos magasins et nos clients ne subiront aucun désagrément suite à l’incendie », affirme Tinne Marrant, responsable communication. « Nos points de vente disposent d’un stock suffisant pour deux semaines. Entre-temps nous avons déjà passé de nouvelles commandes chez nos fournisseurs, afin de pouvoir réapprovisionner  les magasins dans les délais. »


Pour le bon fonctionnement du siège principal, des locaux d’urgence ont été aménagés dans un autre entrepôt de l’entreprise à Wilrijk (Anvers), où seront également stockées les nouvelles livraisons. L’ensemble du personnel du bureau central – dont 65 employés et 45 ouvriers – peut donc poursuivre  ses activités.

 

À la recherche d’un nouvel  entrepôt pour les activités e-commerce

On ignore encore ce qu’il adviendra de l’immeuble détruit par l’incendie. Veritas, ayant vendu  le bâtiment récemment, n’était plus propriétaire des lieux. L’enseigne recherchait déjà activement un nouvel endroit où s’installer, en vue de ses activités e-commerce, qui démarreront dès l’automne prochain.


En attendant de trouver un nouveau bâtiment, Veritas souhaite louer des locaux temporaires durant un an environ. Une décision qui ne devrait pas tarder à être prise.


Au niveau informatique les dégâts sont limités, car l’entreprise dispose d’un système de stockage de données ‘dans le cloud’. Par ailleurs de nombreux employés utilisent un laptop, qu’ils ramènent chez eux.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: