Veritas renaît de ses cendres | RetailDetail

Veritas renaît de ses cendres

Veritas renaît de ses cendres

La chaîne de mercerie Veritas a mis sur pied un plan d’urgence après le grave incendie, qui samedi dernier a ravagé le siège principal et l’entrepôt attenant à Kontich (Anvers). L’entreprise a déjà aménagé des bureaux temporaires dans un autre entrepôt à Wilrijk et a passé de nouvelles commandes chez les fournisseurs pour assurer la continuité de l’approvisionnement.

Aucun désagrément pour les magasins

« Nos magasins et nos clients ne subiront aucun désagrément suite à l’incendie », affirme Tinne Marrant, responsable communication. « Nos points de vente disposent d’un stock suffisant pour deux semaines. Entre-temps nous avons déjà passé de nouvelles commandes chez nos fournisseurs, afin de pouvoir réapprovisionner  les magasins dans les délais. »


Pour le bon fonctionnement du siège principal, des locaux d’urgence ont été aménagés dans un autre entrepôt de l’entreprise à Wilrijk (Anvers), où seront également stockées les nouvelles livraisons. L’ensemble du personnel du bureau central – dont 65 employés et 45 ouvriers – peut donc poursuivre  ses activités.

 

À la recherche d’un nouvel  entrepôt pour les activités e-commerce

On ignore encore ce qu’il adviendra de l’immeuble détruit par l’incendie. Veritas, ayant vendu  le bâtiment récemment, n’était plus propriétaire des lieux. L’enseigne recherchait déjà activement un nouvel endroit où s’installer, en vue de ses activités e-commerce, qui démarreront dès l’automne prochain.


En attendant de trouver un nouveau bâtiment, Veritas souhaite louer des locaux temporaires durant un an environ. Une décision qui ne devrait pas tarder à être prise.


Au niveau informatique les dégâts sont limités, car l’entreprise dispose d’un système de stockage de données ‘dans le cloud’. Par ailleurs de nombreux employés utilisent un laptop, qu’ils ramènent chez eux.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Grupo Cortefiel devient Tendam

23/04/2018

Le groupe de mode espagnol Grupo Cortefiel s’appellera dorénavant Tendam. Ce changement de nom s’inscrit dans la volonté de créer une nouvelle identité pour les cinq marques : Cortefiel, Women’s Secret, Pedro del Hierro, Fifty Factory et Springfield.

Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.

La chaîne de mode française Naf Naf passe sous giron chinois

12/04/2018

Naf Naf, la chaîne mode française appartenant au groupe Vivarte, change de propriétaire. Un consortium chinois sous la direction du groupe de mode La Chapelle a mis 52 millions d'euros sur table pour l'acquisition de la marque française.

French Connection cède la marque Toast au groupe Bestseller

10/04/2018

Le retailer de mode britannique French Connection, connu pour son acronyme  FCUK, cède sa marque Toast au groupe danois Bestseller, qui détient notamment les labels Vero Moda et Jack & Jones.

Aldi gourou de la mode ? Aldi Süd vous inspire via sa nouvelle plate-forme lifestyle

09/04/2018

La chaîne discount Aldi Süd se dévoile comme véritable coach lifestyle par le lancement d’une nouvelle plate-forme d’inspiration, prodiguant des conseils de cuisine, de jardinage, voire même de mode.