VF Corp. vise une croissance de 60% d’ici 2017 | RetailDetail

VF Corp. vise une croissance de 60% d’ici 2017

VF Corp. vise une croissance de 60% d’ici 2017

VF Corp. – qui détient notamment les marques de vêtements North Face, Kipling, Timberland, Vans et Wrangler – entend augmenter son chiffre d’affaires de 60% à 17,3 milliards de dollars  (soit 13,4 milliards d’euros au taux de change actuel) au cours des cinq années à venir. L’entreprise est l’une des rares à se risquer encore à émettre des pronostics.

Une croissance autonome de 80%

L’objectif ambitieux de VP Corp. s’inscrit dans la lignée de la croissance réalisée ces dernières années. En effet depuis 2008 les ventes du groupe ont progressé de 7,64 milliards de dollars (5,76 milliards d’euros au taux de change actuel) à 10,9 milliards de dollars (8,22 milliards d’euros), soit une hausse de 42%.


La croissance envisagée par le groupe comprend également le chiffre d’affaires supplémentaire que pourrait générer l’acquisition d’autres marques. Proportionnellement 80% du CA devrait être réalisé via une croissance autonome et 20%  via de nouvelles acquisitions.


Dans le cadre de ses projets d’expansion, VF a racheté plusieurs marques ces dernières années. En 2000 le groupe a repris la marque  North Face, après sa mise en faillite. Depuis l’enseigne est devenue le porte-étendard du groupe. VF. Corp. s’attend à ce que le chiffre de vente de cette marque grimpe  de 1,9 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros) à 3,3 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros) durant les cinq années à venir.


Focalisation sur la vente en direct

« Nous visons l’innovation, l’expansion géographique et l’augmentation de nos ventes directes au consommateur. Si nous y parvenons, nous serons prêts à entamer le prochain chapitre de notre longue histoire à succès », déclarait le CEO Eric Wiseman lors de la présentation des projets de croissance du groupe aux investisseurs.


VF prévoit que d’ici 2017 un quart de chiffre d’affaires proviendra de la vente directe, alors que l’année dernière le compteur affichait déjà 21%. D’ici là le réseau de magasins en propre devrait atteindre le cap des 1.775 points de vente, soit 645 magasins supplémentaires. Les marques de VF sont également disponibles dans les grands magasins.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


McGregor gagne son procès contre Reebok

13/08/2018

McGregor a obtenu gain de cause dans le procès contre Reebok. Dès lors la marque de sport ne pourra plus mentionner le nom du lutteur Conor McGregor sur sa ligne de vêtements. Le juge a estimé qu'il s'agissait d'une infraction au droit des marques.

Le CA du groupe de mode WE continue de reculer

10/08/2018

Le groupe de mode WE International continue de perdre du chiffre d'affaires : l'an dernier les ventes ont reculé de 2,8% à 275,8 millions d'euros. Le bénéfice opérationnel est lui aussi en baisse, mais le bénéfice net est resté stable.

Sports Direct rachète la chaîne de grands magasins House of Fraser, en faillite

10/08/2018

Mike Ashley, propriétaire de Sports Direct, rachète la chaîne de grands magasins britannique House of Fraser pour un montant d'environ 100 millions d'euros. Cette reprise intervient quelques heures à peine après la demande de faillite de l'enseigne.

Les résultats d'Adidas boostés par la Coupe du monde de football

09/08/2018

L'équipementier sportif allemand Adidas a réalisé un très bon trimestre, grâce à la Coupe du monde de football. Le CA total a augmenté de 4% à 5,26 milliards d'euros, dont 3,2 milliards proviennent de la vente de chaussures de sport.

Waste2Wear transforme 2 millions de bouteilles en plastique en vêtements

07/08/2018

Waste2Wear s'associe à six grandes marques de mode pour le lancement d'une collection automne-hiver, dont les vêtements sont entièrement fabriqués à partir de  matériaux recyclés provenant des océans et de déchetteries.

Zalando déçoit au 2ème trimestre

07/08/2018

Au deuxième trimestre Zalando n'a pas répondu aux attentes : malgré un nombre record de commandes et un bénéfice en hausse, tant le chiffre d'affaires que le bénéfice brut se sont avérés inférieurs aux prévisions des analystes.