Victoria’s Secret, l’icône de la lingerie, ferme 20 magasins

Victoria's Angels op catwalk na modeshow
Foto: Sky Cinema / Shutterstock.com

20 magasins Victoria’s Secret ferment leurs portes cette année. Le vent tourne pour la marque de lingerie qui subit une pression concurrentielle et qui a déjà dû revoir 2 fois ses prévisions de bénéfice à la baisse pour cette année.

Le bénéfice rétrécit pour la société mère L Brands

A cause de chiffres trimestriels qui sont décevants, la maison-mère L Brands a annoncé la fermeture de vingt enseignes Victoria’s Secret cette année. Six de ces magasins ont déjà fermé leurs portes en début d’année. Les quatorze qui doivent encore mettre la clé sous le paillasson, ne sont pas encore connus.

 

L’ensemble du groupe L Brands a réalisé un chiffre d’affaires de 2,98 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros), en forte hausse par rapport aux 2,75 milliards de dollars l’année précédente. Le bénéfice net a pourtant subi un lourd revers au deuxième trimestre. Il est passé de 300,9 millions de dollars à 228,1 millions de dollars (195 millions d’euros). L Brands enregistre un solde qui n’atteint juste pas les 100 millions de dollars, par rapport aux 138,9 millions de dollars l’année dernière. Pour la deuxième fois cette année, le groupe a abaissé ses prévisions annuelles.

 
Victoria’s Secret souffre d’une guerre des prix

Le coupable est la filiale sexy Victoria’s Secret qui enregistre une baisse de 1% de ses ventes en magasin au cours du second trimestre. C’est surtout la sous-marque Pink qui est en difficultés. La chaîne de lingerie est confrontée à la concurrence féroce d’autres marques  et de nouvelles marques, ce qui l’a forcée à lancer d’importantes actions promotionnelles. Les analystes craignent que ces ristournes nuisent davantage à la marque aux anges sensuelles qu’elles ne lui soient favorables. Sur les médias sociaux, on perçoit également une critique de plus en plus prononcée sur la manière dont Victoria’s Secret utilise invariablement des mannequins à l’apparence plus que parfaite.

 

Denise Landman, l’une des personnes qui a propulsé Victoria’s Secret et PDG de la marque Pink, a déjà rendu son tablier : Landman prend sa retraite et sera remplacée par l’ancien dirigeant de la chaîne américaine Bath & Body Works.