WE Fashion : licenciements aux Pays-Bas - la Belgique épargnée (pour l’instant) | RetailDetail

WE Fashion : licenciements aux Pays-Bas - la Belgique épargnée (pour l’instant)

WE Fashion : licenciements aux  Pays-Bas - la Belgique épargnée (pour l’instant)

La chaîne néerlandaise WE Fashion supprime 81 emplois au siège central d’Utrecht et dans l’équipe de vente néerlandaise. Pour l’instant la branche belge semble épargnée. En outre l’enseigne ne fermera aucune filiale, ni en Belgique, ni aux Pays-Bas.

Pas de suppression d’emplois en Belgique

La suppression de 81 emplois est « l’une des mesures visant à transformer l’entreprise en une marque moderne, omni-channel », a déclaré ce matin WE Fashion à l’agence de presse néerlandaise ANP. Par ailleurs cette année la chaîne de mode compte investir 15 millions d’euros dans « la fidélisation de sa clientèle et l’innovation digitale », ce qui permettra la création de 29 nouveaux jobs.


« WE Fashion est une entreprise saine, mais pour maintenir notre position actuelle sur le marché et continuer à nous développer, nous devons répondre encore mieux  aux nouvelles habitudes de consommation de nos clients », explique le CEO Joris Aperghis. « C’est pourquoi nous investissons dans la fidélisation de nos clients, dans nos filiales et dans notre webshop. »


« En outre il est important que nous formions notre personnel pour leur apprendre comment travailler dans cet environnement de consommation en pleine mutation. C’est ce que nous faisons en investissant dans notre WE Academy. Nous croyons fortement en la représentation régionale, avec nos 230 magasins européens dans les meilleures rues commerçantes, en combinaison avec une présence online attrayante », poursuit le CEO.


Rappelons que mi-mars les syndicats belges avaient tiré à la sonnette d’alarme : ils craignaient qu’un job sur cinq ne soit supprimé dans la branche belge de la chaîne néerlandaise. Le management avait alors formellement démenti cette information. Apparemment la branche belge échappe – pour l’instant du moins – à cette restructuration, puisque le communiqué précise qu’ « il n’y aura aucun changement dans le réseau de magasins et l’organisation belges. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’enseigne de chaussures Torfs ouvre son 1er magasin wallon à Libramont

26/04/2018

Lundi 30 avril le chausseur Torfs ouvrira son premier point de vente wallon à Libramont et profite de cette occasion pour lancer son webshop dans la partie francophone du pays. A terme l’enseigne vise quinze magasins en Wallonie.

JBC mise sur les cabas réutilisables

26/04/2018

Le retailer de mode JBC se veut un précurseur en matière de durabilité : récemment la chaîne a introduit une nouvelle politique autour des cabas, visant à récompenser les choix responsables. Les clients se montrent d’ores et déjà très enthousiastes.

Gucci : croissance de près de 50% grâce à la résurgence des années ‘90

25/04/2018

Au 1er trimestre le chiffre d’affaires du groupe de luxe français Kering a grimpé de 36,5%. Gucci en particulier a su tirer profit de l’engouement des jeunes pour les années ’90 : la marque est ‘in’ auprès des ados et a vu bondir son CA de 48,7%.

Cinq ans après le drame du Rana Plaza : « Trop peu de mesures gouvernementales »

24/04/2018

Cinq ans après l’effondrement des usines textiles du Rana Plaza au Bangladesh, la Belgique prend peu de mesures contraignantes pour obliger les fabricants à garantir une production durable. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude de la KULeuven.

Grupo Cortefiel devient Tendam

23/04/2018

Le groupe de mode espagnol Grupo Cortefiel s’appellera dorénavant Tendam. Ce changement de nom s’inscrit dans la volonté de créer une nouvelle identité pour les cinq marques : Cortefiel, Women’s Secret, Pedro del Hierro, Fifty Factory et Springfield.

Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.