Zalando donne des leçons de stylisme par ordinateur

Un ordinateur peut-il comprendre la mode ? Oui, selon Zalando. L'e-tailer lance donc un styliste virtuel gratuit, qui à l'aide d'un algorithme détermine la tenue idéal pour le client. En outre, à partir de l'an prochain Zalando intégrera des magasins physiques sur sa plateforme.

Un algorithme-styliste

Zalando lance l'Algorithmic Fashion Companion (AFC), un algorithme-styliste qui suggère des tenues en fonction des derniers achats du client. Les développeurs de Zalando disent avoir créé un algorithme, capable d'identifier les vêtements, pour ensuite concevoir des tenues.

 

"Il suffit de disposer de données de référence qui vous disent ce qu'est une bonne tenue", explique la product manager Marta Skassa. Pour ce faire Zalando a utilisé 200.000 tenues composées par des stylistes, principalement issues du service de shopping assisté Zalon.

 

Désormais les clients pourront donc se faire composer gratuitement une tenue par le styliste virtuel. "Les clients nous disent souvent qu'ils ont du mal à combiner différents articles et qu'ils aiment se laisser inspirer et recevoir des conseils", précise Skassa. Pour Zalando aussi l'AFC présente des avantages : le taux de conversion semble en effet  plus élevé et le panier plus rempli lorsque le client voit des tenues entières, plutôt que des vêtements séparés.

 

L'ordinateur l'emporte sur l'homme

En mettant face à face l'homme et la machine, Zalando dit avoir prouvé que le système était bel et bien efficace. Selon une évalutation des consommateurs, la marge d'erreur de l'homme était légèrement plus élevée que celle de l'algorithme : les tenues composées par l'homme ont été considérée comme mauvaises dans 16,9% des cas, tandis que pour les tenues composées par l'ordinateur ce pourcentage se limitait à 13,9%. A noter toutefois que le taux de succès dans les deux cas n'atteint que 50%. Bref, au final c'est toujours le client qui décide.

 

A l'issue des premiers tests, l'AFC est maintenant prêt à être déployé. A partir de cette semaine le styliste virtuel sera disponible tant pour la clientèle féminine que masculine et ce dans les dix-sept pays où Zalando est actif. Le système propose jusqu'à trois items 'combinables' en fonction des derniers achats du client où sur base de sa liste de favoris.

 

Intégration de magasins physiques, aussi au Benelux

Parallèlement Zalando va intégrer des magasins physiques sur sa plateforme : d'ici la fin de l'année 600 magasins phsyiques seront affiliés auprès de l'e-tailer allemand. Les boutiques connectent leurs stocks à la plateforme de Zalando, permettant ainsi aux internautes de commander leurs produits en ligne. Les commandes sont ensuite livrées depuis les magasins physiques. "Nous allons également utiliser ce modèle pour les livraisons le jour même ou le lendemain, étant donné que les magasins offline de nos partenaires sont souvent plus proches des clients qu'un entrepôt central", explique le vice-président Carsten Keller. Ce modèle libère également Zalando des frais d'inventaire et de fulfilment.

 

Ce système,  appelé 'Connected Retail' par Zalando, est basé sur le New Retail, tel que le pratique Alibaba et d'autres grands acteurs en Chine. "Des plateformes, comme Alibaba et JD.com, ont supprimé les frontières entre l'online et l'offline", estime Keller, adepte de ce modèle, qui selon lui représente l'avenir du retail, aussi en Europe. "C'est pourquoi dans les mois à venir nous allons déployer ce modèle avec de nombreux autres partenaires." Le 'Connected Retail' est prêt à s'internationaliser dès 2019, avec les Pays-Bas comme l'un des premiers marchés-cibles.