ZEB lance une pétition pour la suppression de la période d’attente

ZEB lance une pétition pour la suppression de la période d’attente

Le groupe de mode ZEB, un habitué des coups médiatiques à l’approche de la période des soldes, veut récolter 50.000 signatures pour la suppression de la période d’attente. Une action jugée « cynique et individualiste » par Luc Ardies de Mode Unie.

50.000 signatures à collecter

Aujourd’hui 300.000 clients de ZEB recevront un film vidéo dans leur boîte e-mail, dans lequel le CEO Luc Van Mol appelle tous ses clients à contester la période d’attente avant les soldes, en signant une pétition sur sperperiodeprotest.be, soit dans un magasin ZEB.


Dans son mail d’introduction ZEB annonce que la chaîne débutera les soldes ce vendredi, car de toute façon la période de pré-soldes sera « contournée par les ventes couplées ». Le groupe accorde d’emblée des réductions jusqu’à 70%.


« D’ici le début des soldes d’été le 1er juillet, nous espérons recueillir 50.000 signatures via notre page Facebook et une pétition dans nos magasins, pour ensuite nous rendre chez le ministre », indique la porte-parole Erika Mees. « Le client a droit à une politique de prix transparente. »


« Cynique et individualiste »     

ZEB n’en est pas à sa première action contre la période d’attente et ne rate jamais une occasion de critiquer la législation relative aux soldes. L’enseigne estime que chaque commerçant doit pouvoir décider quand il veut proposer des soldes et quelles réductions il veut accorder.


Au grand mécontentement de l’organisation des indépendants Mode Unie (Unizo) : « C’est une action cynique et individualiste. Cette grande chaîne se présente comme un Robin des Bois, mais coupe l’herbe sous les pieds de ses plus petits collègues », déplore Luc Ardies dans le journal Het Nieuwsblad.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: