ZEB teste des gadgets technologiques dans son flagship store renouvelé

ZEB teste des gadgets technologiques dans son flagship store renouvelé

Le 1er septembre la chaîne multimarques ZEB a rouvert son magasin de Merchtem après une profonde rénovation. L’enseigne y teste un tout nouveau concept, avec des caisses de self-scanning, des mannequins digitaux et bien d’autres choses encore.

Caisses de self-scanning et mannequins virtuels

Après environ un an de travaux intensifs, le magasin de ZEB sur la Brusselsesteenweg à Merchtem a été entièrement remis à neuf. « On ne peut pas parler de remodelage, en fait c’est un nouveau magasin », explique la coordinatrice marketing Ellen Simons. Le point de vente est comme un laboratoire où sont testés le nouveau concept et divers gadgets technologiques.


Avec sa surface de 1.000 m² et sa situation à proximité du siège principal de ZEB, l’espace commercial de Merchtem s’y prête admirablement. « On peut faire des mock-ups et les faire tester par ses propres collaborateurs, mais dans ce cas la connaissance préalable est telle que le résultat n’est pas le même. Ici nous pouvons recueillir en direct les réactions de vrais clients. »


Parmi les nouveautés dans ce concept, il y a les caisses de self-scanning, où les clients tout comme au supermarché peuvent eux-mêmes scanner et payer leurs achats, ainsi que des écrans digitaux diffusant différents looks en alternance. Les caisses automatiques doivent permettre de réduire le personnel déployé aux moments de grande affluence, mais en même temps les clients aiment s’en servir, comme ZEB a pu le constater lors du weekend d’ouverture. « Les jeunes surtout ont directement utilisé ces caisses, parce que cela les amuse, comme si c’était un jeu. »


Mélange et combinaison de tenues, aussi online

Les nouveaux écrans présentent différentes tenues par groupe-cible. A noter que chaque item des looks présentés est disponible en magasin. Les looks sur les écrans sont donc actualisés en fonction du stock présent en magasin. « Bien évidemment les items sont également en vente via le webshop, mais nous trouvons important qu’ils soient immédiatement disponibles en magasin. Nous voulons offrir ce confort-là au client », souligne Simons.


Avant la fin de l’année les mannequins digitaux seront également déployés sur le webshop.  « Les gens aiment voir comment mélanger et combiner différents items. Nous espérons pouvoir répondre à ce besoin, grâce aux modèles virtuels. En ce moment nous avons un grand box dans nos bureaux,  où les modèles sont photographiés avec un tas de tenues différentes. »


Les magasins de grand format deviennent la norme

Outre les gadgets technologiques, le nouveau concept consacre davantage d’espace aux corners pour les marques très prisées, comme Astrid Bryan et Jack&Jones. Ces marques disposent de leur propre shop-in-shop avec leur look et leur mobilier spécifiques, voire même leurs propres écrans dans certains cas. A Merchtem l’enseigne teste également un miroir intelligent : l’écran montrant les différents looks se transforme automatiquement en miroir lorsque le client s’en approche. L’idée est d’ajouter encore d’autres applications interactives à ce miroir, notamment le partage sur les réseaux sociaux.


L’intérieur du magasin a été entièrement rafraîchi, avec le noir comme couleur dominante et du marbre pour les caisses. Le magasin est également plus spacieux : dorénavant ZEB optera pour des locaux d’environ 1.000 m². « Nous allons peut-être à contre-courant, mais c’est là notre particularité chez ZEB : toujours un peu contraire. » D’autres nouveaux magasins et magasins rénovés ouvriront leurs portes selon ce même concept, mais pour l’instant sans les caisses automatiques et les écrans.


Vous désirez en savoir plus sur les projets et la vision d’avenir de ZEB ? Le fondateur Luc Van Mol vous en donnera un aperçu exclusif lors du RetailDetail Day le 21 septembre à Malines. Ne tardez plus à vous inscrire, en cliquant ici.


La version complète de cet article paraîtra dans le numéro d’octobre du Magazine RetailDetail. Pour recevoir le magazine dans votre boîte aux lettres, abonnez-vous dès maintenant.

 

Galerie de photos

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Comment améliorer l’expérience en magasin, selon JBC

14/12/2017

Ce jeudi, JBC a ouvert son Innovation Lab sur le Campus Corda à Hasselt. L’enseigne de mode y teste  des capteurs de mouvement, des messages personnalisés in-store, un printshop pop-up et un totem à feedback.

Hunkemöller élu ‘Retailer européen de l’année’

14/12/2017

L’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller a été couronnée  ‘Retailer of the Year Europe  2017-2018’.  Il s’agit de la troisième édition de ce concours organisé par Q&A, qui élit également le Retailer de l’année en Belgique et aux Pays-Bas.

Forte croissance pour Inditex qui fait ses adieux à son fondateur Amancio Ortega

14/12/2017

Durant les 3 premiers trimestres de l’exercice 2017 le groupe de mode Inditex a vu son CA progresser de 10% à 17,96 milliards d’euros. Belles performances qui ont été quelque peu éclipsées par l’annonce du départ d’Amancio Ortega, fondateur d’Inditex.

Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

Back to top