Une nouvelle génération fait son entrée chez Blokker

Une nouvelle génération fait son entrée chez Blokker

Avec l’arrivée d’Erwin et Mark Blokker, les deux fils de Jaap Blokker, et sa veuve Els Blokker-Verwer, une nouvelle génération fait son entrée dans BV Somethingels, l’un des véhicules d’investissement de la famille néerlandaise.

Investissements immobiliers pour des œuvres caritatives

« Erwin (42 ans) et Mark (40 ans) vont interférer plus activement et plus directement dans l’héritage de leur père décédé en 2011 », écrit le journal néerlandais Het Financieele Dagblad, sur base de documents introduits auprès de la Chambre de Commerce. Depuis peu les deux frères sont co-administrateurs de BV Somethingels, dont leur mère était jusque-là la seule administratrice.


Somethingels, qui selon le dernier rapport annuel disposerait de capitaux propres à hauteur de 223 millions d’euros, chapeaute 27 autres sociétés, actives en partie en tant qu’investisseurs, notamment dans l’immobilier. Les revenus de ces investissements sont entre autres versés à des œuvres caritatives et à la conservation du patrimoine architectural.


La famille Blokker de moins en moins présente au sein de Blokker Holding

Blokker Holding, dont font partie les chaînes retail Blokker, Xenos et Leen Bakker, est une entité entièrement indépendante par rapport à Somethingels BV. Bien que la famille y ait encore son mot à dire, puisqu’ Els Blokker est administratrice chez Stichting Administratiekantoor Blokker, le seul actionnaire de Blokker Holding.


Dans le dernier Quote500 la veuve de Jaap Blokker figure en sixième position dans le classement des citoyens les plus riches des Pays-Bas. Le magazine estime sa fortune à 1,5 milliard d’euros.


Depuis le décès de Jaap Bloker en juillet 2011, le rôle de la famille au sein de Blokker Holding n’a cessé de s’amenuiser. Roland Palmer, filleul de Jaap, était le dernier descendant de la famille encore actif dans le holding. Après le décès de son oncle, Palmer a encore été président du conseil d’administration durant quatre ans, mais il s’est retiré l’été dernier suite à des désaccords avec le Conseil des Commissaires. Palmer a notamment fondé Nextail, la formule online à succès du groupe. Et un an plus tôt Albert Blokker, frère de Jaap, échangeait son siège au conseil d’administration de l’entreprise pour une fonction en tant que commissaire.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Plus que 2 emplacements en lice pour le nouvel Ikea en Flandre Occidentale

25/07/2017

Après une étude approfondie, il reste deux emplacements possibles pour l’ouverture d’un nouveau magasin de la chaîne d’ameublement Ikea en Flandre Occidentale : Ring Shopping Kortrijk Noord et Ter Biest à Wevelgem.

Zara Home condamné pour avoir copié une création belge

05/07/2017

Le Tribunal de Commerce de Bruxelles a jugé que l’enseigne Zara Home a copié une création du sculpteur sur bois limbourgeois Patrick Damiaens. Il s’agit d’un blason créé par Damiaens figurant sur des bougies vendues par Zara Home.

Un accord social a été trouvé chez Blokker

30/06/2017

Les syndicats sont parvenus à un accord social à propos de la fermeture des magasins de la chaîne Blokker ainsi que des licenciements qui en découlent.  Finalement, le nombre de fermetures est moins important qu’annoncé précédemment.

La marque de design danoise Bolia débarque à Gand

26/06/2017

Un nouvel acteur du design scandinave fait son entrée dans notre pays. Le danois Bolia a ouvert son premier magasin belge le 22 juin dans un lieu surprenant : la Wolweverkapel dans la Kortedagsteeg à Gand.

Apple et Ikea se lancent ensemble dans la réalité augmentée

23/06/2017

La société technologique Apple en la chaîne d’ameublement Ikea collaborent à une appli de réalité augmentée qui devrait être lancée à l’automne.  Cette appli permet aux clients de vérifier si leur achat éventuel cadre dans leur intérieur.

Habitat abandonne ses activités en Belgique

14/06/2017

L’enseigne d’ameublement Habitat ferme boutique en Belgique : selon le propriétaire Erba, la situation était devenue intenable suite aux problèmes d’approvisionnement depuis la France. Le personnel est inquiet et craint de ne pas être payé.

Back to top