« Uplace coûtera au moins 60 millions d’euros à la Flandre »

« Uplace coûtera au moins 60 millions d’euros à la Flandre »

Uplace Machelen, le gigantesque centre commercial qui devrait venir s’implanter sous le viaduc de Vilvorde, coûtera 60 millions d’euros aux autorités flamandes et aux contribuables, affirme le parlementaire Groen!, Hermes Sanctorum. Tout compris ce montant pourrait même atteindre les 200 millions d’euros. De plus un promoteur immobilier concurrent a porté plainte auprès du ‘Raad voor Vergunningsbetwistingen’ (Conseil des litiges en matière d’octroi de permis).

56 millions d’euros pour la viabilisation du site

La note des travaux de viabilisation du site devrait être salée, selon le parlementaire vert. Les autorités flamandes ne pourront échapper à cette facture via ledit ‘Brownfieldconvenant’, accord conclu par le gouvernement régional avec des promoteurs privés en vue de la réhabilitation de terrains industriels fortement pollués.


Afin que le site Uplace Machelen - l’un des trois méga centres commerciaux prévus dans la région bruxelloise - soit facilement accessible en voiture, des voies d’accès supplémentaires devront être aménagées sur le Ring de Bruxelles. Il faudra également un axe vers le boulevard de la Woluwe, situé juste à côté du complexe, ainsi qu’un pont piétonnier vers le centre de Machelen. Selon les informations fournies au gouvernement, le coût de ces travaux s’élèverait à 56 millions d’euros, aux frais de l’AWV (Agence du réseau routier et de la mobilité) . Uplace y apportera une contribution de 12 millions d’euros pour le pont piétonnier.


De Lijn pour sa part devrait à partir de 2015 trouver 2,5 millions d’euros par an pour les bus faisant la navette vers le centre commercial. « Et ce au moment où la compagnie de transports publics doit  économiser sur son budget », objecte Hermes Sanctorum.

 

« investissements cachés » non inclus

Selon le parlementaire il ne s’agit là que de la pointe visible du gouffre financier que représente le projet, car outre les travaux d’infrastructure déjà mentionnés, de nombreux autres travaux routiers sont prévus dans la région dans les années à venir. Au total le coût  de ces travaux s’élèverait à quelques 140 millions d’euros, « investissements cachés au profit d’Uplace Machelen, qui font monter la facture en flèche ».


Plainte auprès du Conseil des litiges en matière d’octroi de permis

D’autre une demande d’annulation du permis d’urbanisme ait été introduite par Iret, promoteur propriétaire d’un terrain de 5 hectares à Machelen. Selon l’avocat d’Iret Uplace aurait obtenu le permis à tort, ce que démontre un rapport négatif émis par l’administration flamande de l’aménagement du territoire, qui avait déjà été remis au  ministre Muyters le 13 octobre, une semaine avant la décision.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Une ancienne forge de Stella Artois transformée en marché alimentaire

26/04/2017

D’ici peu une ancienne forge de Stella Artois à Louvain sera transformée en marché alimentaire couvert. Ce projet situé à la Sluisstraat a été présenté hier et coûtera environ 140 millions d’euros.

Uplace doit licencier des employés

26/04/2017

Suite à la nouvelle incertitude concernant l’obtention des permis pour le centre commercial Uplace à Machelen, le promoteur se voit contraint de licencier une dizaine d’employés.

Le Conseil d’Etat suspend le permis environnemental de Uplace

30/03/2017

Une fois de plus Uplace doit mettre en attente ses projets de construction à Machelen. Le Conseil d’Etat vient de suspendre le permis d’environnement octroyé l’été dernier par le gouvernement flamand.

Nouveau gestionnaire pour Waasland Shopping, Toison d’Or & Co

30/03/2017

Le groupe immobilier anversois Ceusters-SCMS reprend l’exploitant de centres commerciaux et retail parks Devimo Consult, qui appartient à AG Real Estate. Le montant de cette méga transaction n’a pas été communiqué.

Waterloo s’oppose à l’ouverture d’un magasin Lidl

06/03/2017

La commune de Waterloo poursuit sa lutte contre une possible ouverture d’une filiale de la chaîne discount Lidl.  La semaine dernière, Jean-Claude Marcourt, ministre de l’Economie, avait pourtant octroyé un permis de construire pour le projet.

Déclin du commerce dans le centre-ville de Namur

06/03/2017

L’association des commerçants de Namur tire à la sonnette d’alarme. Selon leur rapport annuel, le commerce de détail dans le centre-ville est dans une spirale descendante. Grand temps de remédier à cette situation, estiment-ils.

Back to top