Albert Heijn dans l’ancien Match de Harelbeke

Albert Heijn dans l’ancien Match de Harelbeke

Le collège échevinal de Harelbeke traitera mardi prochain la demande socio-économique introduite par la chaîne néerlandaise Albert Heijn concernant l’ancien supermarché Match (Gentseweg) à Harelbeke, fermé depuis une demi-année. Harelbeke serait ainsi la première implantation d’ Albert Heijn en dehors d’Anvers dans notre pays.

La municipalité prévoit « peu de problèmes ». La surface de vente dépassant les 400 m², une demande socio-économique est obligatoire. En cas d’approbation, plus rien ne devrait faire obstacle à l’ouverture du premier point de vente d’Albert Heijn en Flandre occidentale ; et ce après que les projets d’implantation de la chaîne à Roulers aient échoué récemment.


Harelbeke veut attirer davantage de chaînes de magasins

Harelbeke souhaite attirer davantage de commerces, voire même des chaînes de magasins dans le centre-ville. Pour ce faire la ville dresse un inventaire de tous les immeubles inoccupés et envisage le réaménagement complet de la place du marché. « Nous recherchons des cellules commerciales plus grandes, que nous inventorions. Ensuite nous nous adressons aux grandes chaînes de magasins, telles Blokker, Kruidvat, Standaard Boekhandel pour leur signaler les possibilités d’implantation dans le centre-ville », explique Martin Vandebuerie de l’administration locale.


La place du marché devrait elle aussi accueillir de nouveaux commerces : « La place du marché sera entièrement réaménagée. Il y aura des appartements avec au rez-de-chaussée des espaces commerciaux d’une surface totale de 3.600 m².  Ainsi nous tentons d’attirer de grands commerces dans notre centre-ville », ajoute Vandebuerie.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

Tags: