Anvers, Liège et Wetteren prennent en main le taux d’inoccupation commerciale | RetailDetail

Anvers, Liège et Wetteren prennent en main le taux d’inoccupation commerciale

Anvers, Liège et Wetteren prennent en main le taux d’inoccupation commerciale

Les rues commerçantes et centres commerciaux comptant de nombreux magasins vacants ne donnent pas une image particulièrement attrayante. Cette inoccupation a un impact dissuasif non seulement sur les consommateurs faisant leur shopping, mais également sur les candidats-commerçants à la recherche d’un espace commercial approprié.
 

C’est pourquoi de plus de plus de villes et de communes, comme Anvers, Liège et Wetteren attaquent ce problème à la racine.

Anvers fait appel a des managers immobiliers

Anvers  veut dans un premier temps prendre en main l’inoccupation dans les rues commerçantes réaménagées ou en passe de l’être, notamment Turnhoutsebaan et Bredabaan Pour ce faire Robert Voorhamme, échevin anversois de l’Economie plaide pour une meilleure collaboration entre la ville et les agents immobiliers : « L’agent immobilier est au courant de la situation du marché et la ville connaît les quartiers en développement. Il est donc logique que les deux collaborent, car les deux parties y gagnent. Auparavant cela n’a jamais été le cas », déclare-t-il au journal De Standaard.
 

D’autre part la ville augmente le budget pour l’assistance aux commerçants souhaitant s’implanter à Anvers de 294.587 euros cette année à 439.895 euros l’année prochaine. Six managers immobiliers aideront les commerçants dans leur recherche d’un espace commercial approprié ; « Lorsque la ville conseille un lieu d’implantation, cela semble plus crédible pour le commerçant et cela l’incitera à prendre une décision plus rapidement. », estime l’échevin.

Subsides pour de « vrais magasins » à Wetteren

A Wetteren en Flandre Orientale, actuellement une vingtaine de cellules commerciales sont inoccupées dans le centre-ville, beaucoup trop pour une petite ville de province. Par crainte que ce noyau commercial finisse par manquer d’attrait, Wetteren a demandé et obtenu un subside de 72.000 euros du Fond Européen pour le Développement Régional, qui a été fondé afin de créer un climat d’entreprise plus dynamique. La commune elle-même a investi ce même montant et  le Fond Hermès (responsable de subsides dans le cadre d’une politique de soutien économique) y ajoute encore 96.000 euros.


Chaque projet bénéficiera de maximum 10.000 euros, s’il est situé dans le centre-ville commercial et s’il s’agit d’un ‘vrai’ magasin (et non pas des commerces de gros, professions libérales, agences immobilières ou bureaux d’intérim). Mise en garde toutefois par la conseillère en économie locale, Anne-Sophie De Cloedt : « L’immeuble rénové devra abriter un commerce jusqu’à six ans après l’obtention du subside et ne peut être vendu, sans quoi la ville récupérera le subside. »

Liège crée un « observatoire » commerciale

La ville de Liège pour sa part opte pour une autre stratégie et crée un observatoire commercial, chargé d’analyser en détail  le réseau retail urbain et d’adapter la politique commerciale de la ville à ce paysage retail.

Vous en apprendrez davantage à ce sujet en lisant le dossier de la semaine.

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Les centres commerciaux du futur seront des micro-cités hyper-connectées »

20/06/2018

Le shopping center londonien Westfield fête son 10ème anniversaire, le regard tourné vers l’avenir : le groupe dévoile sa stratégie futuriste ‘Destination 2028’ avec des drones-livreurs, des WC intelligents, des potagers et des espaces de méditation.

Feu vert pour la rénovation du Westland Shopping Center

19/06/2018

Le Westland Shopping Center d’Anderlecht a obtenu l’accord de la commission de concertation pour son projet de rénovation. D’ici 2020 le centre commercial sera entièrement métamorphosé et agrandi d’un tiers.

La Flandre s’attaque à la surabondance de magasins en périphérie

12/06/2018

La prolifération de magasins en périphérie pèse sur la mobilité et la viabilité et menace le commerce en centre-ville. Dans les provinces d’Anvers, de Flandre Orientale et du Brabant flamand les communes vont s’attaquer à ce problème.

La rue Neuve à Bruxelles dans le creux de la vague

22/05/2018

Ces dernières années la rue Neuve à Bruxelles traverse une période difficile : 10% des magasins sont vides. En cause? Les attentats terroristes, mais également la concurrence de The Mint et les travaux de rénovation de City 2.

H&M exige une baisse des loyers

11/05/2018

La chaîne de mode H&M exige que Qrf City Retail diminue ses loyers. C’est ce que révèle le spécialiste de l’immobilier commercial dans son dernier rapport trimestriel. En outre l’enseigne suédoise ferme boutique à Saint-Nicolas (Flandre orientale).

« Le boulevard Anspach à Bruxelles, nouveau pôle d’attraction pour les grandes chaînes »

09/05/2018

Après Burger King, Standaard Boekhandel à son tour s’installe dans la zone piétonne du boulevard Anspach à Bruxelles. Le réaménagement de cet axe central crée un nouveau dynamisme qui ne manquera pas d’attirer d’autres grandes enseignes.