Après les déboires de Uplace, coup dur pour Neo

Après les déboires de Uplace, coup dur pour Neo

Obtenir un nouveau permis d’environnement à court terme pour le projet de centre commercial Uplace ne sera pas chose facile. Entre-temps de gros nuages gris s’amoncellent sur le projet Neo, cet autre grand projet prévu sur le plateau du Heysel.

Un nouveau permis d’environnement pour Uplace « plus facile à dire qu’à faire »

Fin mai le Conseil d’Etat annulait le permis d’environnement de Uplace à Machelen estimant que la ministre flamande de l’Environnement Joke Schauvliege (CD&V) lors de l’octroi du permis n’avait pas pu juger «  en toute objectivité, sans parti pris et sans être liées à des accords conclus précédemment. »


Le Conseil d’Etat a fait référence à des accords antérieurs entre le gouvernement flamand et Uplace lors de la conclusion de la convention Brownfield pour l’assainissement du site. Le jour même Uplace affirmait « être confiant dans la capacité de la ministre de l’environnement d’octroyer un nouveau permis répondant aux exigences du Conseil d’Etat. »


« Plus facile à dire qu’à faire », estime le consultant juridique Jonas Riemslagh du journal De Juristenkrant. « Lorsqu’il est question de partialité, il suffit en général que la personne impliquée dans le conflit d’intérêts se retire. Dans ce cas-ci le problème est que le gouvernement flamand dans la convention a pris des engagements et que le ministre compétent par définition fait partie de ce gouvernement », explique Riemslagh.

 

Les engagements enfreignent l’impartialité

Selon le juriste, une solution serait d’adapter la convention Brownfield « en rayant les engagements concernant le contenu du permis. » Ainsi le gouvernement flamand dans cette convention s’est engagé à refuser le permis d’environnement uniquement dans des circonstances bien précises, notamment pour des raisons d’intérêt public ou en cas d’objections auxquelles il serait quasiment impossible de remédier. La convention comprenait également des accords concernant les mesures de mobilité.


« Mais même si dans ce cas le problème d’impartialité était solutionné, il est plus que probable que les plaignants trouvent d’autres arguments pour contester les permis », conclut Riemslagh.


L’attribution du projet Neo risque d’être suspendu

Coup dur également pour un autre grand projet bruxellois : le complexe Neo sur le plateau du Heysel. Le projet avait été attribué au consortium franco-néerlandais Unibail-Rodamco, mais l’auditeur du Conseil d’Etat souhaiterait faire suspendre cette attribution, selon le journal De Tijd.


Le promoteur britannique Hammerson, qui malgré une offre financière supérieure, avait été évincé, avait introduit un recours en extrême urgence devant le Conseil d’Etat. A présent l’auditeur du Conseil d’Etat semble suivre les arguments des Britanniques. Sachant qu’en règle générale le Conseil d’Etat suit l’avis de l’auditeur, ceci entraînera inévitablement des retards. Dans le pire des cas il faudra recommencer partiellement ou entièrement la procédure de sélection.


Le Conseil d’Etat n’a donné aucun détail concernant les arguments de son auditeur et indique uniquement que l’arrêt définitif « suivra prochainement », peut-être déjà fin de la semaine prochaine.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Unibail-Rodamco acquiert son concurrent Westfield

12/12/2017

Unibail-Rodamco rachète son concurrent Westfield pour 21 milliards d’euros. Grâce à cette reprise, le groupe franco-néerlandais ajoute 35 centres commerciaux à son portefeuille, dont 33 aux USA, et devient la plus grande société immobilière au monde.

Les rues commerçantes bruxelloises restent (malgré tout) fort fréquentées

11/12/2017

La ville de Bruxelles a réussi à se redresser après les attentats terroristes. Les grandes rues commerçantes restent très fréquentées : la rue Neuve en particulier a connu une très bonne année et a même dépassé les autres ‘hotspots’ de la capitale.

Ultime tentative de sauvetage pour Uplace

08/12/2017

Après des mois de négociations secrètes un plan ultime a été élaboré afin de sauver le projet Uplace. La nouvelle proposition est une version allégée par rapport au  plan initial.

Comment l’immobilier commercial répond-il à l’évolution du comportement d’achat ?

07/12/2017

L’e-commerce ne supplante pas le magasin physique, mais stimule les retailers et les centres commerciaux à déployer des concepts innovants. Il s’agit de répondre aux attentes des millennials et de la génération Z, estime le conseiller immobilier JLL.

Mitiska Reim ouvre deux parcs retail en Roumanie

29/11/2017

Mitiska REIM annonce l’ouverture de deux nouveaux parcs retail en Roumanie. Ces additions permettent à l’entreprise belge de consolider sa position de dominance dans le pays, où elle possède actuellement 21 sites.

Changement de nom en perspective pour le futur shopping center de Verviers

16/11/2017

Le groupe City Mall, qui depuis peu détient le projet Au fil de l’eau à Verviers, cherche un nouveau nom pour le centre commercial. Le nom actuel ne correspond pas entièrement à la réalité et a été entaché par des années de querelles autour du projet.

Back to top