Banimmo confronté à une importante réduction de valeur sur les projets City Mall

Banimmo confronté à une importante réduction de valeur sur les projets City Mall

2013 fut une année difficile pour le promoteur immobilier Banimmo. Le groupe enregistre une baisse des revenus locatifs nets et surtout une réduction de valeur sur sa participation dans City Mall Invest.

City Mall, source de préoccupation

City Mall Invest tente depuis des années de développer des centres commerciaux à Verviers, Namur et Charleroi. Banimmo participe pour plus de 38% dans les trois projets. Toutefois le projet de Charleroi semble mort et enterré et en alternative « une nouvelle programmation mixte est en discussion avec la Ville. En parallèle City Mall négocie la cession de ce foncier sur base d’une programmation totalement différente regroupant un ensemble commerces-bureaux-résidentiel », apprend-on dans un communiqué de presse.


Pour le projet les Rives de Verviers (photo), le groupe dit disposer de « permis exécutoires » : « L’enveloppe des coûts de construction sera contractualisée dans les prochains mois et la commercialisation est entrée dans une phase active. Une procédure de vente du projet sur base de ces trois éléments est à l’étude. Quant au projet de Namur la procédure administrative se poursuit », indique Banimmo.


Ajustement comptable négatif, pas de dividende

Suite à ces problèmes, Banimmo se voit contraint d’effectuer un ajustement comptable négatif de 14,5 millions d’euros sur sa participation dans City Mall. Ajoutez-y la baisse de 8% des revenus locatifs nets (s’élevant encore à 9,9 millions d’euros) et une plus-value moins élevée que prévue sur la cession de cinq actifs en France et vous comprendrez pourquoi Banimmo conclut l’exercice 2013 avec une perte de 13,9 millions d’euros.


C’est pourquoi Banimmo cette année ne distribuera pas de dividende à ses actionnaires, et ce pour la première fois depuis son entrée en bourse en 2007 !

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: