Coup d’envoi de la construction du centre de distribution Lidl à Saint-Nicolas

Coup d’envoi de la construction du centre de distribution Lidl à Saint-Nicolas

A Saint-Nicolas (en Flandre-Orientale) a eu lieu vendredi dernier la pose de la première pierre du tout nouveau centre de distribution de Lidl, en présence du directeur général de Lidl Belgique et la bourgmestre, Christel Geerts. D’ici le deuxième semestre 2013, l’entrepôt, où travailleront 100 personnes, devrait être opérationnel.

Centre de distribution à Bornem trop vieux et trop exigu

Le grand patron danois de Lidl Belgique, Jesper Højer, et la bourgmestre SP.A locale ont posé ensemble la première pierre symbolique du nouveau centre de distribution. Le Scandinave succède à l’Allemand Georg Fischer, qui en mai 2011 avait quitté son poste.


« Le vieux bâtiment à Bornem est trop petit pour nos projets d’expansion dans cette région », explique Pieterjan Rynwalt, porte-parole de Lidl. « D’autre part sous notre devise ‘En route vers demain’, nous mettons en place une stratégie plus verte et plus durable. Nous appliquons pleinement ce choix écologique à Saint-Nicolas. En tant que chaîne de supermarchés nous proposons des produits frais du jour à nos clients, ce qui nécessite de grands espaces de réfrigération. Vu nos projets d’expansion et le succès de nos produits frais, nous avons besoin de surface supplémentaire. »


Une surface équivalente à 6 terrains de foot

Le nouveau centre de distribution occupera une surface totale de 45.000 m² (environ six terrains de foot), subdivisée en deux bâtiments : le plus grand bâtiment sera destiné aux groupes alimentaires et le plus petit pour les actions non-food hebdomadaires. « Pas moins de 118 quais garantiront un (dé)chargement efficace des marchandises. Pour la conservation de produits réfrigérés et surgelés, tels que la viande et les frites, un espace de réfrigération et de surgélation de 10.000 m² a été prévu (l’équivalent de 51 terrains de tennis). »


Dans le cadre de cette approche écologique, Lidl a opté pour un système d’éclairage intelligent :  « Concrètement un ordinateur intelligent diminue l’éclairage dans les zones, où la lumière du jour - entrant via les 130 coupoles - est suffisante. » Pour chauffer le site, le hard discounter a prévu un système de chauffage par le sol, ce qui est peu courant pour un projet de cette envergure : « Les sols en béton gardent bien mieux la chaleur en hiver que les souffleries classiques. D’autre part nous utilisons la chaleur des générateurs refroidissant les frigos. »


Un investissement de 50 millions d’euros

Dans une première phase le nouveau centre de distribution de Saint-Nicolas approvisionnera quelque 80 magasins en Flandre-Orientale, à Anvers et en Brabant flamand. Les ouvriers de Bornem rejoindront le nouveau centre et garderont les mêmes conditions de travail.


Dans le cadre de ses projets de croissance, Lidl envisage de nouveaux recrutements. Pour commencer le discounter pense créer une quinzaine de jobs supplémentaires. Un investissement de 50 millions d’euros a été prévu pour le projet dans sa totalité.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: