Davantage de permis octroyés pour de grands projets commerciaux

Davantage de permis octroyés pour de grands projets commerciaux

En Belgique l’année dernière 433 projets commerciaux de plus de 400 m² ont obtenu un permis, que ce soit pour de nouvelles constructions, des expansions ou encore des transformations importantes de complexes existants. Il s’agit d’une hausse de 7% par rapport à l’année précédente avec 403 permis délivrés.

La note flamande relative aux magasins freine la croissance extra-urbaine

Depuis l’instauration de la loi Ikea, la demande d’un permis socio-économique est obligatoire pour tout commerce dépassant une surface de 400 m². La moitié de ces permis concerne l’implantation de nouveaux magasins, un quart concerne des expansions et le dernier quart des transformations importantes ou réhabilitations de complexes existants.


Dans l’ensemble des provinces de Flandre – excepté au Limbourg – on compte moins de demandes de permis. Selon Karel Van Eetvelt de l’association des entrepreneurs indépendants Unizo, cette diminution s’explique par la note flamande relative aux magasins,  qui impose aux autorités locales d’indiquer clairement, via un règlement d’urbanisme et un plan d’aménagement du territoire, les endroits où les commerces sont encore autorisés à s’implanter.


Par ailleurs la procédure d’évaluation s’est sévérisée :  84% des demandes de permis ont été accordées, contre 90% l’an dernier.


Le taux d’inoccupation reste préoccupant en centre-ville

Toutefois selon Van Eetvelt, malgré la baisse du nombre de nouveaux grands projets en Flandre, l’heure n’est pas encore au triomphe. Les problèmes en centre-ville n’ont pas encore été résolus : le taux d’inoccupation d’espace commerciaux s’y élève à 7%. L’Unizo estime donc que la politique visant à renforcer les centres-villes mérite une attention particulière.


Globalement des permis ont été accordés pour 600.000 m² de surfaces commerciales, le chiffre le plus élevé depuis trois ans et 8% de plus par rapport à 2011.  Cette augmentation est attribuable uniquement à Bruxelles et à la Wallonie. A noter qu’à Bruxelles cette hausse est due principalement  à l’octroi du permis au méga centre commercial Just Under The Sky.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le gouvernement flamand désigne un médiateur pour Uplace

17/08/2017

Le gouvernement flamand a désigné un médiateur afin de sortir le futur centre commercial Uplace à Machelen de l’impasse juridique. Fin septembre le Conseil d’Etat doit se prononcer concernant le plan d’affectation du sol pour la zone Vilvorde-Machelen.

La fréquentation des centres commerciaux à nouveau en baisse au 2ème trimestre

28/07/2017

Selon le Belgian Luxembourg Council of Retail and Shopping Centers (BLSC), le nombre de visiteurs dans les seize principaux centres commerciaux de Belgique a diminué de plus de 1% durant le deuxième trimestre.

Tendance à la hausse des loyers des espaces commerciaux en Europe

20/07/2017

Selon un rapport du bureau d’études CBRE, les loyers des espaces commerciaux les plus exclusifs en Europe continuent d’augmenter. L’Europe est la seule région au monde où l’on observe une tendance positive dans l’immobilier commercial.

Les loyers au Meir dépassent ceux de la Rue Neuve

17/07/2017

Les loyers au Meir à Anvers sont plus élevés que ceux de la Rue Neuve à Bruxelles, et ce pour la première fois. Cette tendance s'explique notamment par la menace terroriste et les problèmes liés à la zone piétonnière dans la capitale.

Ouverture prochaine du centre commercial transfrontalier ‘Promenade de Flandre’

04/07/2017

Le 18 octobre le centre commercial ‘Promenade de Flandre’ ouvrira ses portes à Neuville-en-Ferrain dans le Nord de la France. Le complexe vise également une clientèle belge, d’où l’inquiétude des commerçants de Flandre occidentale et du Hainaut.

Retail Estates débarque aux Pays-Bas

03/07/2017

La société immobilière belge Retail Estates a fait son entrée aux Pays-Bas. Le groupe y a acquis 5 retail parks, soit 51 espaces commerciaux au total, pour un montant de 75,6 millions d’euros.

Back to top