Excellent trimestre pour l’immobilier commercial

Excellent trimestre pour l’immobilier commercial

Au 2ème trimestre 2014 le volume de transactions dans l’immobilier commercial en Europe a atteint 44 milliards d’euros. Hormis le 4ème  trimestre 2012 et 2013, il s’agit d’un record depuis le début de l’enregistrement des données par CBRE en 2007.

Prédominance du Royaume-Uni

Le montant de 44 milliards d’euros enregistré pour le deuxième trimestre représente une progression de 28% par rapport à la même période un an auparavant. Comparé au premier trimestre 2014, la hausse s’élève à 10%.


Le Royaume-Uni demeure le principal marché européen pour l’immobilier commercial, avec un montant total de transactions de 13,850 milliards d’euros. A noter que 60% de ces investissements ont été réalisés en dehors de Londres, en raison du manque d’offres dans la capitale britannique et suite à l’attrait accru d’autres endroits tels que Birmingham et Manchester.


L’Allemagne se maintient en deuxième position avec un volume de transactions de 6,977 milliards d’euros, soit une progression de 18,7% par rapport au deuxième trimestre de l’an dernier. La France, elle aussi, affiche d’excellents résultats avec un volume d’investissements de 6,913 milliards d’euros. Il s’agit d’une hausse de 28% par rapport à la même période en 2013 et du meilleur score depuis début 2012. Cette augmentation est en grande partie attribuable à la réalisation de quelques grands projets.


Belles performances aux Pays-Bas et en Belgique

Au deuxième trimestre les Pays-Bas ont totalisé 2,515 milliards d’euros de transactions en immobilier commercial, soit le double par rapport aux 1,204 milliard d’euros réalisés en 2013. En Belgique le volume d’investissements est passé de 920 millions d’euros à 973 millions d’euros.


Malgré la hausse globale, on note néanmoins quelques reculs. Ainsi le volume de transactions sur le marché italien a chuté de 1,407 milliard d’euros à 906 millions d’euros. Une régression qui s’explique par la fait que les chiffres de l’an dernier avaient été boostés par une transaction de 600 millions d’euros à Milan.

 

Tags: