Forte augmentation du taux d’inoccupation dans les grandes villes

Forte augmentation du taux d’inoccupation dans les grandes villes

Le nombre d’immeubles commerciaux inoccupés dans les grandes villes en Flandre ne cesse d’augmenter. Ce taux de vacance élevé a un impact négatif sur les commerçants encore actifs : en effet 4 retailers sur 10  voient leur clientèle se réduire, avec une diminution du chiffre d’affaires pour conséquence.

5 commerçants sur 6 constatent une augmentation du taux d’inoccupation

Pas moins de 83% des commerçants indiquent que le nombre d’immeubles commerciaux inoccupés aux alentours de leur magasin a fortement augmenté durant ces deux dernières années. C’est ce qui ressort d’une enquête du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), menée auprès de 395 commerçants dans les villes concernées.


Le résultat confirme les chiffrés émis par le bureau d’études spécialisé Locatus, qui indique que ces dernières années le taux d’inoccupation dans l’ensemble de la Belgique a augmenté de 6,4% en 2010  à 7% en 2011. Les villes de Saint-Nicolas, Turnhout et Anvers principalement sont fortement touchées par ce taux de vacance élevé, selon le SNI.


« La hausse des prix d’achat et de location des espaces commerciaux, ainsi que l’augmentation du nombre de magasins le long des axes routiers et de centres commerciaux semblent être respectivement pour 22% et 19% des commerçants les facteurs déterminants pour expliquer l’augmentation du taux d’inoccupation », explique Christine Matteeuws, présidente du SNI. La crise économique et la vague de faillites et de cessations qui en découle, sont évoquées comme cause principale par 17% des commerçants.

 

Néfaste pour l’atmosphère commerciale (et le chiffre d’affaires)

De plus, les immeubles commerciaux inoccupés ont un impact négatif sur les commerces avoisinants : 38% des magasins situés près d’une cellule commerciale inoccupée attirent moins de clients. « Il est certain que lorsque plusieurs immeubles dans le quartier sont fermés, cela a un impact négatif. Les clients évitent ce genre de quartier, d’une part parce que l’offre y plus réduite, mais également pour des raisons d’insécurité », précise Christine Mattheeuws.


A la veille des élections communales le SNI appelle les « administrations communales à accorder des primes pour encourager les entrepreneurs à s’installer dans des immeubles inoccupés. C’est déjà le cas dans certaines villes, comme Tongres, Bruges et Courtrai, mais, selon le SNI, cela devrait être la norme partout en Flandre. Cette option est certainement préférable à une taxe plus élevée sur l’inoccupation, un moyen auquel recourent souvent les  administrations locales », souligne le syndicat pour indépendants.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les rues commerçantes bruxelloises restent (malgré tout) fort fréquentées

11/12/2017

La ville de Bruxelles a réussi à se redresser après les attentats terroristes.  Les grandes rues commerçantes restent très fréquentées : c’est surtout la Rue Neuve qui a eu une très bonne année et qui a même dépassé les autres ‘hotspots’ de la capitale.

Ultime tentative de sauvetage pour Uplace

08/12/2017

Après des mois de négociations secrètes un plan ultime a été élaboré afin de sauver le projet Uplace. La nouvelle proposition est une version allégée par rapport au  plan initial.

Comment l’immobilier commercial répond-il à l’évolution du comportement d’achat ?

07/12/2017

L’e-commerce ne supplante pas le magasin physique, mais stimule les retailers et les centres commerciaux à déployer des concepts innovants. Il s’agit de répondre aux attentes des millennials et de la génération Z, estime le conseiller immobilier JLL.

Mitiska Reim ouvre deux parcs retail en Roumanie

29/11/2017

Mitiska REIM annonce l’ouverture de deux nouveaux parcs retail en Roumanie. Ces additions permettent à l’entreprise belge de consolider sa position de dominance dans le pays, où elle possède actuellement 21 sites.

Changement de nom en perspective pour le futur shopping center de Verviers

16/11/2017

Le groupe City Mall, qui depuis peu détient le projet Au fil de l’eau à Verviers, cherche un nouveau nom pour le centre commercial. Le nom actuel ne correspond pas entièrement à la réalité et a été entaché par des années de querelles autour du projet.

Mitiska Reim acquiert son premier retail park français

06/11/2017

La société immobilière belge Mitiska Reim fait son entrée en France avec l’acquisition d’un retail park près de Caen. Cette année l’entreprise avait déjà racheté des parcs commerciaux en Allemagne, en Roumanie et en Espagne.

Back to top