Just Under the Sky a obtenu tous les permis nécessaires

Just Under the Sky a obtenu tous les permis nécessaires

Le promoteur immobilier Equilis peut entamer les travaux de construction du centre commercial Just Under the Sky (JUTS) près du pont Van Praet, à la frontière entre Schaerbeek et Laeken. Le comité interministériel a octroyé le permis socio-économique par trois voix contre deux.

Décision définitive

Dans un premier temps Equilis avait obtenu le permis automatiquement, la Ville de Bruxelles n’ayant pas réagi dans les délais légaux après l’introduction de la demande. Sept organisations ont alors décidé d’aller en appel contre cet octroi tacite auprès du comité interministériel , constitué de cinq ministres : les ministres fédéraux Johan Vande Lanotte (Economie), Monica De Coninck (Travail), Sabine Laruelle (Classes moyennes) et Melchior Wathelet (Mobilité) et le ministre régional de l’Economie, Benoît Cerexhe.


Mi-décembre l’organisation des indépendants Unizo avait annoncé prématurément que le permis avait été accordé. Johan Vande Lanotte avait alors laissé entendre que la décision n’était pas encore officielle, car il manquait encore certaines informations au dossier. A présent le feu vert est définitif par trois voix contre deux : les représentants des ministres Vande Lanotte (Economie) et Monica De Coninck (Emploi) ont voté contre, mais cela n’a donc pas suffi à arrêter le projet.


JUTS en tête de la course

En obtenant ce nouveau permis, Equilis prend la tête de la course des trois projets de centres commerciaux prévus aux alentours de Bruxelles. Au mois de décembre dernier son concurrent Uplace Machelen s’est vu suspendre son permis environnemental par le Conseil d’Etat, alors que le projet Neo sur le plateau du Heysel n’est qu’en début de parcours.


Pourtant selon Unizo le projet d’Equilis aura des conséquences désastreuses sur la mobilité aux alentours du  site des anciennes poêleries Godin, au pont Van Praet. Actuellement la circulation y est déjà régulièrement à l’arrêt. D’autre part dans le plan régional d’affectation le site est inscrit en tant que zone réservée à l’industrie et aux PME. « Les démocrates-chrétiens et les libéraux font (à nouveau)  faux bond aux petits commerçants indépendants », fulminait l’administrateur délégué de l’organisation, Karel van Eetvelt via Twitter.


Le Syndicat Neutre pour Indépendants lui aussi juge cette décision incompréhensible. Les petits commerçants seront les dupes de ce projet mégalomane, déclare Christine Mattheeuws, présidente du SNI.


Equilis est le pôle immobilier du Groupe Mestdagh, propriétaire de la chaîne de magasins Champion, qui aujourd’hui opère sous l’enseigne Carrefour.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: