Just Under the Sky, rebaptisé Docks Bruxsel, cherche 210 millions d’euros

Just Under the Sky, rebaptisé Docks Bruxsel, cherche 210 millions d’euros

Le complexe commercial  et récréatif Just Under The Sky, qui fin 2015 ouvrira ses portes près du pont van Praet à Bruxelles, change de nom et devient Docks Bruxsel. Le coût du projet est évalué à 210 millions d’euros. Les initiateurs espèrent boucler le financement du projet avant la fin de l’année.

30 hectares dont 4 hectares de magasins

L’idée de construire un complexe commercial de grande envergure au nord de Bruxelles est née en 2006. « Si l’on considère le nombre de m² de surface commerciale par habitant, on constate une lacune dans le nord de la capitale. Après en avoir discuté avec les autorités et des architectes, l’idée de ce complexe a commencé à germer », explique l’initiateur Carl Mestdagh.


Le projet devrait voir le jour d’ici fin 2015 et est situé à proximité du pont Van Praet. Le site s’étend sur une surface totale de 30 hectares, dont 4 hectares sont réservés à la partie commerciale. Le site comprendra également un espace événementiel pouvant accueillir jusqu’à 1.500 personnes, des zones récréatives (salles de cinéma, fitness,…), des établissements horeca et des ateliers de production. « Il s’agit du plus grand projet à Bruxelles de ces 25 dernières années », souligne Carl Mestdagh.


Selon le promoteur Equilis, le bras immobilier du groupe Mestdagh, le projet   suscite un vif intérêt auprès des commerçants. Sans divulguer de noms, le promoteur affirme disposer de lettres d’intention ou être en phase de négociation finale pour la moitié de la surface commerciale.  Equilis vise un taux de location de 70% d’ici fin 2014 et de 100% d’ici septembre 2015.

 

Financement de 210 millions d’euros d’ici fin 2013

Le coût global du projet est estimé à 210 millions d’euros. L’opération de financement est en cours actuellement. 20% de la somme proviendra du capital injecté par les actionnaires, une autre tranche de 20% proviendra de tiers (financement mezzanine). Quant aux 60% restants, des négociations sont en cours avec les banques. Equilis espère finaliser le financement d’ici la fin de l’année.


Site industriel

Le projet, dont la construction a été confiée aux groupes BPC et Besix, s’implantera sur le terrain des anciennes poêleries Godin, le plus vieux site industriel de la capitale. Le bâtiment surnommé la  ‘Cathédrale’, vestige de l’ancien site, sera intégré dans le projet et destiné à des activités productives.


Quant aux problèmes de mobilité et d’accessibilité souvent évoqués, le project manager Olivier Weets, ne semble pas se faire de soucis  : « Deux stations de métro donneront un accès direct au site. Par ailleurs la future gare RER de Schaerbeek se situera à quelques pas. De plus nous aménagerons  à nos propres frais une rotonde ovale pour faciliter la circulation. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: