Klépierre renonce au projet Neo | RetailDetail

Klépierre renonce au projet Neo

Klépierre renonce au projet Neo

Le groupe français Klépierre se retire de la course en tant que candidat-investisseur dans le projet commercial Neo sur le plateau du Heysel à Bruxelles. Les candidats restants formuleront prochainement leur offre définitive.

Trois consortiums

Les trois candidats ont été choisis fin 2012 : le premier consortium comprend le britannique Hammerson, la société belgo-française Soficom et l’entreprise belge Codic. Le  deuxième groupe se compose du français Unibail-Rodamco (Forum des Halles à Paris et Euralille à Lilles) et les entreprises belges Besix et CFE.


Le troisième groupe comprend Klépierre et les investisseurs AG Real Estate et Werelhave. On ignore toutefois ce que feront les autres parties du consortium de Klépierre.  Si le retrait de Klépierre se confirme, c’est un candidat de taille qui abandonne la course : le groupe français,  actif dans quarante villes dans treize pays, gère un portefeuille immobilier d’une valeur de 16 milliards d’euros.


Les 318 centres commerciaux exploités par Klépierre, attirent plus de 1,5 milliard de visiteurs par an. Parmi les grands projets du groupe figurent notamment La Gavia à Madrid (79.000 m², 11 millions de visiteurs par an), l’Odysseum à Montpellier (45.000 m², 5,5 millions de visiteurs par an) et l’Esplanade à Louvain-la-Neuve (31.000 m², 7,5 millions de visiteurs par an).


Le projet Neo comprend une zone commerciale d’ une surface de 72.000 m², des établissements horeca sur 9.000 m² et un projet de logement comptant 750 unités. Selon le journal De Tijd,  Klépierre renoncerait au projet Neo  parce que l‘actionnaire majoritaire Simon Property, qui détient 28,9% du groupe, aurait mis des bâtons les roues.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


H&M exige une baisse des loyers

11/05/2018

La chaîne de mode H&M exige que Qrf City Retail diminue ses loyers. C’est ce que révèle le spécialiste de l’immobilier commercial dans son dernier rapport trimestriel. En outre l’enseigne suédoise ferme boutique à Saint-Nicolas (Flandre orientale).

« Le boulevard Anspach à Bruxelles, nouveau pôle d’attraction pour les grandes chaînes »

09/05/2018

Après Burger King, Standaard Boekhandel à son tour s’installe dans la zone piétonne du boulevard Anspach à Bruxelles. Le réaménagement de cet axe central crée un nouveau dynamisme qui ne manquera pas d’attirer d’autres grandes enseignes.

“Faut-il un nouveau centre commercial au centre de Namur?”

24/04/2018

Un an après le rachat du projet de centre commercial de Namur par Besix,le promoteur ne semble pas avoir convaincu le Forum citoyen du bien-fondé de ses propositions. L’enjeu majeur: stimuler le commerce local tout en préservant l’espace public arboré.

Saint-Nicolas : la renaissance du phœnix

17/04/2018

Faisiez-vous, vous aussi, partie de ceux qui voyaient en Saint-Nicolas une ville dont le secteur du détail était voué à une mort certaine, étant donné l’ouverture du Waasland Shopping Center ? Et bien, revoyez votre copie !

Le centre commercial rénové Les Bastions vise 5 millions de visiteurs

12/04/2018

Après de vastes travaux d'extension et de rénovation le shopping center tournaisien Les Bastions a rouvert ses portes le 12 avril. Des pôles d'attraction comme Zara et Bershka insufflent un vent nouveau au complexe, qui en outre mise fortement sur les services.

« Les retailers doivent tous se réinventer »

10/04/2018

C’est plus que jamais le consommateur qui décide de l’orientation prise par le secteur du retail. Les chaînes de magasins doivent se réinventer et remettre leurs concepts en question, selon  Jean Baheux et Jonathan Delguste de Cushman & Wakefield.