Le Conseil d’Etat suspend le permis environnemental de Uplace Machelen

Le Conseil d’Etat suspend le permis environnemental de Uplace Machelen

Le Conseil d’Etat a décidé aujourd’hui  de suspendre le permis environnemental  octroyé au projet très controversé de mégacentre commercial Uplace Machelen. A la grande satisfaction d’Unizo et au grand étonnement de Uplace.

Permis environnemental ‘on hold’

Fin mai de cette année la Ministre flamande de l’Environnement Joke Schauvliege (CD&V) octroyait le permis environnemental au centre commercial de Uplace Machelen ; une décision qui s’était heurtée à une forte résistance. Aujourd’hui le Conseil d’Etat a donc donné raison aux opposants et a suspendu le permis, estimant qu’ « il restait encore tout un parcours juridique à effectuer en vue de la réalisation des travaux d’infrastructure nécessaires au désenclavement et à l’accessibilité du site (par exemple, les permis requis doivent encore être obtenus). »  


Concrètement cette suspension signifie donc que le permis environnemental est mis en attente et que les promoteurs immobiliers ne seront dès lors plus autorisés à entamer les travaux. Par ailleurs la procédure  visant une annulation définitive du  permis environnemental est toujours en cours. Toutefois  le verdict final à ce sujet n’est attendu que d’ici un an.


Unizo &Co ‘satisfait’, Uplace ‘étonné’

« Faute de clarté et de courage politique concernant ce centre commercial, nous poursuivrons nous-mêmes nos procédures dans l’intérêt des petits entrepreneurs, afin d’imposer une politique renforçant les centres-villes. Ceci est d’ores et déjà  une étape importante dans nos procédures à l’encontre du projet Uplace »,déclare Unizo avec satisfaction. L’organisation des entrepreneurs indépendants estime que la décision du Conseil d’Etat ne fait que confirmer ce qu’elle conteste depuis des années.


« Cela entraînera un nouveau ralentissement du projet », déplore Lorin Parys, COO de Uplace. « Pour étayer son arrêt le Conseil d’Etat semble se baser sur la crainte que les travaux de mobilité ne seraient prêts dans les délais pour l’ouverture du complexe. Uplace se dit étonné de cette décision, vu que le gouvernement flamand et le parlement flamand ont voté un budget pour la réalisation des travaux, que l’Agence des routes et de la circulation du Brabant flamand  y travaille depuis quelques années déjà, que le timing prévoit la réception des travaux avant l’ouverture de Uplace et que les procédures d’expropriation requises sont déjà en cours. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: