Le nouveau COO de Uplace démarre sous un ciel sombre | RetailDetail

Le nouveau COO de Uplace démarre sous un ciel sombre

Le nouveau COO de Uplace démarre sous un ciel sombre

Uplace a nommé Bram Thomas comme Chief Operating Officer. D’emblée le nouveau COO sera confronté à un défi de taille, car l’auditeur du Conseil d’Etat a annoncé son intention d’annuler le permis d’environnement du méga centre commercial de Machelen.

Expert en immobilier commercial

Après l’été, son  prédécesseurs, Lorin Parys (37 ans),  avait déjà fait part au conseil d’administration de ses ambitions politiques, qui aujourd’hui semblent s’intensifier. Depuis Bram Thomas, jusqu’alors senior business development manager de Uplace, s’était préparé à sa nouvelle fonction de COO.


Thomas est un spécialiste en immobilier commercial : après avoir occupé diverses fonctions chez Lidl Belgium et chez Tommy Hilfiger Europe, il  a été  development manager pour le Benelux chez Yves Rocher. Le nouveau COO a obtenu un post-graduat en gestion immobilière et un master en business engineering à la KU Leuven et la EHSAL Management School.


Le projet bruxellois  à nouveau compromis

Selon Uplace, Thomas dans le cadre de sa nouvelle fonction « poursuivra le  processus de commercialisation de Uplace Bruxelles. Le projet a obtenu tous les permis requis et est déjà pré-loué à 40%. » Des perspectives peut-être un rien trop optimistes, car ces dernières semaines des nuages sombres planent à nouveau sur le méga projet de Machelen.

 

En effet l’auditeur du Conseil d’Etat aurait l’intention d’annuler le permis d’environnement du complexe commercial. L’auditeur estime que le gouvernement flamand ne s’est pas montré impartial dans ce dossier. Il fait allusion ici à la ‘convention brownfield’, un accord concernant la revalorisation de sites industriels pollués. Cet accord fait référence explicitement au permis d’environnement, alors que celui-ci n’avait pas encore été délivré à ce moment-là.


Fin novembre on apprenait également l’avis négatif émis par l’auditeur concernant le Plan régional d’exécution spatiale. Un arrêt définitif du Conseil d’Etat est attendu au printemps 2014.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


H&M exige une baisse des loyers

11/05/2018

La chaîne de mode H&M exige que Qrf City Retail diminue ses loyers. C’est ce que révèle le spécialiste de l’immobilier commercial dans son dernier rapport trimestriel. En outre l’enseigne suédoise ferme boutique à Saint-Nicolas (Flandre orientale).

« Le boulevard Anspach à Bruxelles, nouveau pôle d’attraction pour les grandes chaînes »

09/05/2018

Après Burger King, Standaard Boekhandel à son tour s’installe dans la zone piétonne du boulevard Anspach à Bruxelles. Le réaménagement de cet axe central crée un nouveau dynamisme qui ne manquera pas d’attirer d’autres grandes enseignes.

“Faut-il un nouveau centre commercial au centre de Namur?”

24/04/2018

Un an après le rachat du projet de centre commercial de Namur par Besix,le promoteur ne semble pas avoir convaincu le Forum citoyen du bien-fondé de ses propositions. L’enjeu majeur: stimuler le commerce local tout en préservant l’espace public arboré.

Saint-Nicolas : la renaissance du phœnix

17/04/2018

Faisiez-vous, vous aussi, partie de ceux qui voyaient en Saint-Nicolas une ville dont le secteur du détail était voué à une mort certaine, étant donné l’ouverture du Waasland Shopping Center ? Et bien, revoyez votre copie !

Le centre commercial rénové Les Bastions vise 5 millions de visiteurs

12/04/2018

Après de vastes travaux d'extension et de rénovation le shopping center tournaisien Les Bastions a rouvert ses portes le 12 avril. Des pôles d'attraction comme Zara et Bershka insufflent un vent nouveau au complexe, qui en outre mise fortement sur les services.

« Les retailers doivent tous se réinventer »

10/04/2018

C’est plus que jamais le consommateur qui décide de l’orientation prise par le secteur du retail. Les chaînes de magasins doivent se réinventer et remettre leurs concepts en question, selon  Jean Baheux et Jonathan Delguste de Cushman & Wakefield.