Le permis ’tacite’ octroyé à Just under the Sky suscite la colère d’Unizo

Le permis ’tacite’ octroyé à  Just under the Sky suscite la colère d’Unizo

Le projet de centre commercial bruxellois, Just under the Sky,  a obtenu son permis socio-économique et ce ‘tacitement’ car la Ville de Bruxelles s’est abstenue de réagir officiellement dans les délais, malgré l’avis négatif rendu précédemment.

Une politique abstentionniste

Il y a trois mois les promoteurs du projet Just under the Sky, un  centre commercial de 35.000 m² qui devrait voir le jour près du pont Van Praet, introduisaient une demande de permis. La Ville de Bruxelles s’est abstenue de réagir dans les délais prévus par la loi, malgré l’avis négatif rendu il y a quelques semaines par le Comité Socio-économique National  pour la Distribution (CSEND), dans lequel siègent d’ailleurs des représentants de la Région bruxelloise.


Dans ce cas, selon la loi, le permis est octroyé ‘tacitement’ au demandeur. « Il est hallucinant que la Ville de Bruxelles n’ait pas formulé une réponse à l’avis négatif du Comité. Ils ne se donnent même la peine de motiver une décision concernant un projet qui provoque autant d’opposition », fustige Unizo.


L’union des indépendants déplore que la Ville de Bruxelles « n’ose pas répondre à ces plaintes » et estime qu’il y a là « un manque évident de compréhension concernant le commerce de détail dans et aux alentours de la capitale.» Unizo rappelle que le site dans le plan régional d’affectation est inscrit en tant que zone réservée à l’industrie et aux PME et doit donc être aménagé comme telle.


« Incompréhensible et inacceptable »

Précédemment le projet Uplace Machelen avait lui aussi empocher les permis nécessaires pour le développement d’un gigantesque centre commercial dans la Région bruxelloise. Diverses procédures juridiques – notamment d’Unizo – contre ce méga projet, qui ouvrira ses portes le 15 avril 2016, sont d’ailleurs encore en cours.


Unizo qualifie d’ « incompréhensible et inacceptable » le fait qu’un autre grand centre commercial, situé à moins de sept kilomètres de Machelen, obtienne lui aussi les permis requis.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: