Les enseignes françaises Vicomte A. et Ladurée débarquent à Anvers

Les enseignes françaises Vicomte A. et  Ladurée  débarquent  à  Anvers

Deux enseignes françaises  ont jeté leur dévolu sur la Schuttershofstraat à  Anvers pour y ouvrir leur première boutique belge. Le pâtissier de luxe Ladurée et la marque  de prêt-à-porter ‘casual chic’ Vicomte A. viennent  ainsi enrichir la liste déjà impressionnante de marques exclusives présentes dans la rue commerçante la plus chère de la ville scaldienne.

Sportswear ‘casual chic’ de Vicomte A.

Début 2013 la marque française de polos et sportswear Vicomte A.  ouvrira à la Schuttershofstraat  une boutique de 54 m²,  louée  jusqu’à présent à la marque de mode Miss Sixty. Il s’agit du premier point de vente Vicomte A. dans notre pays.


L’enseigne Vicomte A. – portant le nom de son fondateur, le vicomte Arthur de Soultrait – a démarré en 2005 comme fabricant de polos. Depuis Vicomte A. est devenu une marque ‘casual chic’ de prêt-à-porter pour hommes, femmes et enfants et propose également une large gamme d’accessoires pour la maison.


En 2007 l’entreprise familiale (détenue  pour  70% par Arthur et pour 30% par son père et son frère) ouvre son premier magasin sur la ‘rive droite’ à Paris, suivi très vite par des corners aux Galeries Lafayette et Le Bon Marché. Cinq ans plus tard Vicomte A. compte trente magasins en France, au Royaume-Uni, en Tchéquie, en Autriche et au Koweït.  La marque est également en vente dans plus de 400 magasins multimarques.


Macarons de Ladurée

Vicomte A. n’est pas le seul nouveau-venu dans la Shuttershofstraat. Le pâtissier de luxe parisien Ladurée vient d’y ouvrir une boutique sur un espace  de 70m², occupé jusqu’il y a peu par la marque John Braye.  Pour Ladurée il s’agit également de sa première implantation belge (et la deuxième au Benelux, après celle de la rue Philippe II au Luxembourg).


Chez nos voisins français, Ladurée est une véritable  institution, réputée principalement pour ses macarons : des petits biscuits ronds, croquants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, disponibles en différents goûts et couleurs. Le ‘fabricant de douceur’ parisien fête cette année ses 150 ans d’existence et compte une quarantaine de boutiques dans vingt pays de par le monde. Depuis 1993 Ladurée fait partie du groupe Holder, également propriétaire du réseau de boulangeries français Paul.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Offre de rachat d’un demi-milliard d’euros pour le Woluwe Shopping Center

17/10/2017

La société immobilière néerlandaise Eurocommercial Properties est prête à débourser 468 millions d’euros pour la reprise du Woluwe Shopping Center. Un montant nettement supérieur aux 300 millions d’euros dont il était question il y a quelque temps.

Le projet Strada à La Louvière ressuscite

10/10/2017

Le projet Strada à La Louvière, qui semblait mort et enterré, devrait finalement voir le jour. Le promoteur immobilier Wilhelm & Co a déjà démarré la vente des 90 premiers appartements qui font partie du projet.

Le centre commercial Rive Gauche connaît un grand succès

25/09/2017

Rive Gauche, le nouveau centre commercial situé à Charleroi, connaît un beau succès.  Au cours des 6 premiers mois de son existence, il a accueilli 4 millions de visiteurs, ce qui en fait le centre commercial le plus visité en Wallonie.

The Mint déjà loué à 97%

20/09/2017

Après des travaux de rénovation qui auront duré deux ans, le centre commercial Monnaie au cœur de Bruxelles rouvrira ses portes d’ici peu sous le nom The Mint.

Mitiska acquiert un deuxième retail park allemand

19/09/2017

A peine deux semaines après sa première acquisition allemande, la société immobilière bruxelloise Mitiska REIM rachète à présent le Häuersteig Retail Park à Freiberg près de Dresde, et ce en collaboration avec le groupe immobilier ZREV de Frankfort.

La vente du Woluwe Shopping doit être finalisée cette année

13/09/2017

La vente du Woluwe Shopping devra être entièrement finalisée avant la fin de l’année.  AG Real Estate détient 60% des actions qu’elle souhaite revendre pour un montant de 400 millions d’euros, mais cela semble être une tâche très compliquée.

Back to top