Océade et Mini-Europe doivent faire place au méga projet commercial Neo | RetailDetail

Océade et Mini-Europe doivent faire place au méga projet commercial Neo

Océade et Mini-Europe doivent faire place au méga projet commercial Neo

Les parcs de loisirs Océade et Mini-Europe doivent faire place au méga projet commercial Neo. Les promoteurs estiment que les parcs ne cadrent pas dans le projet d’aménagement du plateau du Heysel. Ils devront donc « s’adapter ou disparaître ». La pétition lancée par Groen ! contre Uplace Machelen prouve une fois de plus  que les projets mégalomanes bruxellois sont loin de faire l’unanimité.

Les parcs détonnent dans le cadre esthétique du projet Neo

Océade et Mini-Europe devront probablement fermer leurs portes dès la fin du mois d’août 2013. Ils devront faire place  au projet immobilier de grande envergure Neo, qui a été approuvé la semaine dernière. Ce gigantesque site comprendra un centre commercial, 750 logements, ainsi qu’ une salle de concert et devrait attirer plus de 8 millions de visiteurs par an et tout cela sur  l’esplanade du Heysel. Océade et Mini-Europe se trouvent sur des terrains loués à la ville de Bruxelles, qui à présent a opté pour le projet Néo.


Le paysage au pied de l’Atomium subira donc une métamorphose radicale et dans ce « cadre esthétique » les deux parcs récréatifs - et surtout Océade - n’ont pas leur place sous leur forme actuelle, selon les promoteurs. Selon Thierry Meeùs, propriétaire des deux parcs, Océade pourrait subsister  uniquement s’il est déplacé d’une centaine de mètres. Mini-Europa disparaîtrait partiellement et la partie restante serait accessible gratuitement.


Un déménagement financièrement irréalisable

« On peut rester à condition qu’on reconstruise Océade et Mini-Europe avec une situation financièrement inexploitable », déclare Meeùs ému dans le journal de Morgen. « Il est irréalisable financièrement de déménager des parcs, ni dans Bruxelles, ni ailleurs ».


Ce qu’il adviendra des collaborateurs des parcs d’attraction, est encore un point d’interrogation. La ville de Bruxelles envisage de prendre en charge le personnel et les promoteurs de Neo eux aussi seraient disposés à proposer une offre au personnel licencié. Actuellement  les parcs emploient 60 à 70 personnes à plein temps.


 ‘U Place is not My Place’

Le parti écolo flamand Groen ! pour sa part a lancé une pétition et un website contre Uplace, autre vaste projet commercial à Bruxelles. Sous le slogan ‘Uplace is not My Place’ les verts entendent faire pression sur la ministre flamande de l’environnement, Joke Schauvliege, afin qu’elle refuse le permis d’environnement à Uplace.


Tous les arguments possibles – pas seulement écologiques – sont invoqués par Groen ! pour empêcher ce projet colossal  (à la fois centre commercial, résidentiel et d’affaires) sous le viaduct de Bruxelles (sur les anciens terrains de l’usine Renault). La présence de trois mastodontes commerciaux (Neo sur le plateau du Heysel, Just Under the Sky près du pont van Praet et Uplace Machelen)  dans un rayon d’une dizaine de km seulement, c’en est trop pour les écolos.


Outre les actions de protestation de Groen !, d’autres plaintes ont été déposées par la ville de Leuven, Grimbergen et Vilvorde contre Uplace. Selon la RTBF, la Région bruxelloise aurait elle aussi envisagé d’agir, mais y aurait renoncé pour éviter un conflit communautaire. Mi-mars le gouvernement flamand devrait se prononcer quant à l’octroi du permis d’environnement  à Uplace.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La ville de Vilvorde dépose une réclamation contre Neo

22/02/2018

La ville de Vilvorde a déposé une réclamation officielle contre le permis de construire et d’environnement demandé par Neo, un énorme projet avec centre commercial prévu sur le plateau du Heysel à Bruxelles.

La société immobilière Unibail-Rodamco satisfaite de l’exercice écoulé

02/02/2018

La société immobilière franco-néerlandaise Unibail-Rodamco qui investit principalement dans des centres commerciaux, se montre satisfaite de l’exercice écoulé.  Elle a réussi à progresser dans toutes les régions.

Taux d’inoccupation des magasins supérieur à 10% pour la première fois

01/02/2018

En 2017 le nombre d’immeubles commerciaux inoccupés en Belgique a augmenté pour la dixième année consécutive. Avec 21.027 magasins vides, le taux d’inoccupation dans notre pays dépasse pour la première fois les 10%, selon Locatus.

La ville commerçante de Tongres remonte la pente

30/01/2018

La plus vieille ville de Belgique prouve qu’il est possible de trouver une solution au problème de l’inoccupation commerciale. Avec sa politique commerciale aux accents couleur locale, Tongres pourrait bien inspirer d’autres centres commerçants.

Le Woluwe Shopping Center passe aux mains d’un groupe néerlandais

22/01/2018

La société néerlandaise Eurocommercial Properties est parvenue à un accord sur l’acquisition du Woluwe Shopping Center.  Le montant de la transaction s’élève à 425 millions d’euros.

Les centres commerciaux d’AG Real Estate terminent l’année en beauté

17/01/2018

En 2017 le nombre de visiteurs dans les sept centres commerciaux du groupe immobilier AG Real Estate a légèrement augmenté par rapport à 2016, et ce notamment grâce aux excellentes performances de City2 à Bruxelles.

Back to top