Océade et Mini-Europe doivent faire place au méga projet commercial Neo

Océade et Mini-Europe doivent faire place au méga projet commercial Neo

Les parcs de loisirs Océade et Mini-Europe doivent faire place au méga projet commercial Neo. Les promoteurs estiment que les parcs ne cadrent pas dans le projet d’aménagement du plateau du Heysel. Ils devront donc « s’adapter ou disparaître ». La pétition lancée par Groen ! contre Uplace Machelen prouve une fois de plus  que les projets mégalomanes bruxellois sont loin de faire l’unanimité.

Les parcs détonnent dans le cadre esthétique du projet Neo

Océade et Mini-Europe devront probablement fermer leurs portes dès la fin du mois d’août 2013. Ils devront faire place  au projet immobilier de grande envergure Neo, qui a été approuvé la semaine dernière. Ce gigantesque site comprendra un centre commercial, 750 logements, ainsi qu’ une salle de concert et devrait attirer plus de 8 millions de visiteurs par an et tout cela sur  l’esplanade du Heysel. Océade et Mini-Europe se trouvent sur des terrains loués à la ville de Bruxelles, qui à présent a opté pour le projet Néo.


Le paysage au pied de l’Atomium subira donc une métamorphose radicale et dans ce « cadre esthétique » les deux parcs récréatifs - et surtout Océade - n’ont pas leur place sous leur forme actuelle, selon les promoteurs. Selon Thierry Meeùs, propriétaire des deux parcs, Océade pourrait subsister  uniquement s’il est déplacé d’une centaine de mètres. Mini-Europa disparaîtrait partiellement et la partie restante serait accessible gratuitement.


Un déménagement financièrement irréalisable

« On peut rester à condition qu’on reconstruise Océade et Mini-Europe avec une situation financièrement inexploitable », déclare Meeùs ému dans le journal de Morgen. « Il est irréalisable financièrement de déménager des parcs, ni dans Bruxelles, ni ailleurs ».


Ce qu’il adviendra des collaborateurs des parcs d’attraction, est encore un point d’interrogation. La ville de Bruxelles envisage de prendre en charge le personnel et les promoteurs de Neo eux aussi seraient disposés à proposer une offre au personnel licencié. Actuellement  les parcs emploient 60 à 70 personnes à plein temps.


 ‘U Place is not My Place’

Le parti écolo flamand Groen ! pour sa part a lancé une pétition et un website contre Uplace, autre vaste projet commercial à Bruxelles. Sous le slogan ‘Uplace is not My Place’ les verts entendent faire pression sur la ministre flamande de l’environnement, Joke Schauvliege, afin qu’elle refuse le permis d’environnement à Uplace.


Tous les arguments possibles – pas seulement écologiques – sont invoqués par Groen ! pour empêcher ce projet colossal  (à la fois centre commercial, résidentiel et d’affaires) sous le viaduct de Bruxelles (sur les anciens terrains de l’usine Renault). La présence de trois mastodontes commerciaux (Neo sur le plateau du Heysel, Just Under the Sky près du pont van Praet et Uplace Machelen)  dans un rayon d’une dizaine de km seulement, c’en est trop pour les écolos.


Outre les actions de protestation de Groen !, d’autres plaintes ont été déposées par la ville de Leuven, Grimbergen et Vilvorde contre Uplace. Selon la RTBF, la Région bruxelloise aurait elle aussi envisagé d’agir, mais y aurait renoncé pour éviter un conflit communautaire. Mi-mars le gouvernement flamand devrait se prononcer quant à l’octroi du permis d’environnement  à Uplace.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Une ancienne forge de Stella Artois transformée en marché alimentaire

26/04/2017

D’ici peu une ancienne forge de Stella Artois à Louvain sera transformée en marché alimentaire couvert. Ce projet situé à la Sluisstraat a été présenté hier et coûtera environ 140 millions d’euros.

Uplace doit licencier des employés

26/04/2017

Suite à la nouvelle incertitude concernant l’obtention des permis pour le centre commercial Uplace à Machelen, le promoteur se voit contraint de licencier une dizaine d’employés.

Le Conseil d’Etat suspend le permis environnemental de Uplace

30/03/2017

Une fois de plus Uplace doit mettre en attente ses projets de construction à Machelen. Le Conseil d’Etat vient de suspendre le permis d’environnement octroyé l’été dernier par le gouvernement flamand.

Nouveau gestionnaire pour Waasland Shopping, Toison d’Or & Co

30/03/2017

Le groupe immobilier anversois Ceusters-SCMS reprend l’exploitant de centres commerciaux et retail parks Devimo Consult, qui appartient à AG Real Estate. Le montant de cette méga transaction n’a pas été communiqué.

Waterloo s’oppose à l’ouverture d’un magasin Lidl

06/03/2017

La commune de Waterloo poursuit sa lutte contre une possible ouverture d’une filiale de la chaîne discount Lidl.  La semaine dernière, Jean-Claude Marcourt, ministre de l’Economie, avait pourtant octroyé un permis de construire pour le projet.

Déclin du commerce dans le centre-ville de Namur

06/03/2017

L’association des commerçants de Namur tire à la sonnette d’alarme. Selon leur rapport annuel, le commerce de détail dans le centre-ville est dans une spirale descendante. Grand temps de remédier à cette situation, estiment-ils.

Back to top