Provestel rachète sept sites commerciaux de Redevco

Provestel rachète sept sites commerciaux de Redevco

La société d’investissements anversoise Provestel a racheté sept sites commerciaux à Redevco d’une  valeur totale d’environ 45 millions d’euros. Il s’agit de la plus importante transaction en immobilier commercial réalisée cette année.

Deux sites immédiatement revendus

L’acquisition comprend 7 sites occupant une surface totale de 50.500 m². Provestel gardera cinq des sept sites en portefeuille : Carrefour et Brico à Heusden-Zolder, C&A et H&M à Herentals, Carrefour à Mortsel, C&A à Mol et le retail park  de Mouscron comprenant un supermarché Carrefour. Les deux autres biens immobiliers, le C&A d’Anderlecht et un site dont l’identité n’a pas été précisée, ont été revendus immédiatement.


Il s’agit de la plus grande transaction en immobilier commercial de cette année en Belgique, plus importante encore que la vente du Century Center à Anvers à Quares et du Louise Village à Bruxelles au groupe Gérald Hibert d’Uccle. Ces deux derniers sites ont été vendus pour un montant supérieur, mais un montant dont il faut encore soustraire la partie d’immobilier non-commercial.


Redevco cherchait à céder ses sites Carrefour

L’acheteur Provestel a acquis les sites en vue de développer un portefeuille d’immobilier commercial. La société d’investissements a été fondée par  Diego Lagache, ancien propriétaire de la chaîne Soap Story. Jusqu’ici ce dernier opérait en tant qu’investisseur privé, mais cette fois il a souhaité se lancer à plus grande échelle.


Redevco pour sa part a vendu ces sept sites afin de rééquilibrer son portefeuille, qui comprenait de nombreux sites Carrefour. Même après cette vente, Redevco reste le plus grand propriétaire d’immobilier commercial en Belgique.


« Importante demande d’immobilier commercial »

« La demande de biens commerciaux reste très importante », affirme Bart Joosten de Cushman & Wakefield, qui a opéré comme intermédiaire dans la revente des deux sites de Provestel. « Nous constatons que de nombreux industriels et familles tentent de trouver des alternatives pour placer leurs épargnes. Ils recherchent des possibilités d’investissement de 1 à 5 millions d’euros. »


Malgré cet intérêt pour l’immobilier commercial, actuellement le volume des transactions de biens commerciaux en Belgique se situe 20% en-deçà du niveau de 2012, selon les statistiques de Cushman & Wakefield. Une baisse qui s’explique en grande partie par quelques grandes transactions conclues en 2012, notamment la vente du Westland Shopping Center à AG et du Genk Shopping 1 à Wereldhave Belgium.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: