Qrf clôture avec succès sa première année boursière

Qrf clôture avec succès sa première année boursière

En 2014 la société Qrf, spécialisée dans l’immobilier commercial, a réalisé un résultat locatif net de 8,1 millions d’euros et un bénéfice net de 2,9 millions d’euros. Toutefois la croissance du portefeuille s’est avérée moins rapide que prévu.

Acquisitions pour un montant de 26,1 millions d’euros

L’année dernière Qrf a racheté sept sites commerciaux à Anvers, Termonde, Hasselt, Heist-op-den-Berg, Louvain et Tongres. Toutes les unités ont été louées à de grandes chaînes nationales et internationales, notamment ICI Paris XL, C&A, Hunkemöller ou encore Panos. Le montant total de ces acquisitions s’élève à 26,1 millions d’euros, soit un montant inférieur aux 35 millions d’euros prévus par le management lors de l’entrée en bourse de Qrf fin 2013.


La part de l’immobilier en centre-ville dans le portefeuille a augmenté de 66% fin 2013 à 73% fin 2014. La valeur totale du portefeuille immobilier atteint désormais 139,2 millions d’euros (+21,9%). Le taux d’endettement a augmenté de 40,9% à 45,4%.


« Nous sommes heureux de pouvoir annoncer que pour le premier exercice comptable de Qrf le résultat net courant de 1,40 euro par action dépasse les prévisions émises lors de l’introduction en bourse. Cet excellent résultat nous permet en outre de verser le dividende brut prévu de 1,30 euro », précise la CEO Anneleen Desmyter.


Taux d’occupation physique légèrement inférieur

Le taux d’occupation physique du portefeuille reste élevé: fin 2014 il s’élevait à 96%, un pourcentage légèrement inférieur aux 96,8% de l’année précédente. Le groupe ajoute toutefois qu’il peut au besoin recourir aux « garanties accordées par les vendeurs, ce qui, compte tenu des nouveaux baux, assure un taux d’occupation financier qui est même en légère hausse, de 99,5% le 30 décembre 2013 à 99,7% le 30 décembre 2014. »


Cette année le groupe compte poursuivre son expansion en rachetant des sites commerciaux dans ce qu’on appelle le ‘Golden Mile’, c’est-à-dire les rues commerçantes dominantes des centres-villes.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Uplace reconverti en forêt ?

29/12/2017

« La seule reconversion utile du site Uplace serait une forêt récréative. Dans une région densément peuplée, une forêt destinée aux jeux et au sport est la seule option possible et souhaitable », selon Hans Bonte, bourgmestre de Vilvorde.

Le Conseil d’Etat dit non à Uplace

22/12/2017

Les chances d’un jour voire la construction d’Uplace à Machelen, dans n’importe quelle forme, sont encore diminuées. Le Conseil d’Etat vient d'annuler le plan régional d'exécution spatiale pour le projet.

Unibail-Rodamco acquiert son concurrent Westfield

12/12/2017

Unibail-Rodamco rachète son concurrent Westfield pour 14 milliards d’euros. Grâce à cette reprise, le groupe franco-néerlandais ajoute 35 centres commerciaux à son portefeuille, dont 33 aux USA, et devient la plus grande société immobilière au monde.

Les rues commerçantes bruxelloises restent (malgré tout) fort fréquentées

11/12/2017

La ville de Bruxelles a réussi à se redresser après les attentats terroristes. Les grandes rues commerçantes restent très fréquentées : la rue Neuve en particulier a connu une très bonne année et a même dépassé les autres ‘hotspots’ de la capitale.

Ultime tentative de sauvetage pour Uplace

08/12/2017

Après des mois de négociations secrètes un plan ultime a été élaboré afin de sauver le projet Uplace. La nouvelle proposition est une version allégée par rapport au  plan initial.

Comment l’immobilier commercial répond-il à l’évolution du comportement d’achat ?

07/12/2017

L’e-commerce ne supplante pas le magasin physique, mais stimule les retailers et les centres commerciaux à déployer des concepts innovants. Il s’agit de répondre aux attentes des millennials et de la génération Z, estime le conseiller immobilier JLL.

Back to top