Reconversion du site minier d’Eisden, avec zone réservée au ‘retail outdoor’

Reconversion du site minier d’Eisden, avec zone réservée au ‘retail outdoor’

La société d’investissement LRM envisage la construction d’un projet de grande envergure sur l’ancien site minier d’Eisden (Maasmechelen). Outre une zone récréative, industrielle et résidentielle, le domaine comprendra également un espace commercial de 5.300 m². Celui-ci sera consacré essentiellement aux activités outdoor, indique le directeur général Stijn Bijnens.

Le projet, se situant entre le village outlet Maasmechelen Village et le parc naturel Hoge Kempen, a été baptisé Terhills, en référence aux terrils, réminiscences de l’époque de l’exploitation des mines de charbon. Le projet dans sa totalité devrait coûter 150 millions d’euros et  générer 1.250 nouveaux emplois.


Axé sur les activités outdoor

La plus grande partie du projet, qui s’étend sur 370 ha, sera occupée par un parc de vacances, comprenant 650 logements et une zone réservée aux sports extérieurs, notamment  le tennis, golf, ski nautique et BMX. Une autre zone est destinée aux PME, une autre encore à une centaine d’habitations. Le domaine comprendra également un hôtel, ainsi que l’entrée principale du parc national Hoge Kempen, réserve naturelle de 5.000 ha.


Le projet prévoit également une zone retail. « Nous visons avant tout l’outdoor, donc des commerces pouvant s’intégrer aux activités du parc Hoge Kempen. Des articles que l’on peut tester sur place et acheter ensuite. Le but n’est donc pas d’attirer des outlets ou des commerces en concurrence avec les petits commerçants indépendants », commente Bijnens. Decathlon s’est d’ores et déjà reservé une place sur le domaine.


Les terrains sont l’entière propriété de LRM. La société de reconversion limbourgeoise détient tous les permis d’aménagement du territoire nécessaires. Pour le développement du parc de vacances LRM recherche des investisseurs privés, notamment pour la construction des maisons de vacances et la mise en place d’une infrastructure touristique, comme par exemple une piscine.


D’ici 2017

La mine d’Eisden a été fermée il y a 25 ans. D’ici 2017 le terrain devrait avoir un tout nouveau visage. Ingrid Lieten, ministre de tutelle de la société LRM, se réjouit qu’il y ait enfin après 20 ans un projet concret sur table.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


The Mint déjà loué à 97%

20/09/2017

Après des travaux de rénovation qui auront duré deux ans, le centre commercial Monnaie au cœur de Bruxelles rouvrira ses portes d’ici peu sous le nom The Mint.

Mitiska acquiert un deuxième retail park allemand

19/09/2017

A peine deux semaines après sa première acquisition allemande, la société immobilière bruxelloise Mitiska REIM rachète à présent le Häuersteig Retail Park à Freiberg près de Dresde, et ce en collaboration avec le groupe immobilier ZREV de Frankfort.

La vente du Woluwe Shopping doit être finalisée cette année

13/09/2017

La vente du Woluwe Shopping devra être entièrement finalisée avant la fin de l’année.  AG Real Estate détient 60% des actions qu’elle souhaite revendre pour un montant de 400 millions d’euros, mais cela semble être une tâche très compliquée.

Les travaux de rénovation du Woluwe Shopping progressent bien

08/09/2017

Les travaux de rénovation effectués par AG Real Estate et qui ont débuté le mois dernier au Woluwe Shopping, progressent rapidement.  Les filiales des magasins de mode Esprit, H&M et WE ont également été rénovés de fond en comble.

Delhaize pôle d’attraction d’un nouveau centre commercial luxembourgeois

07/09/2017

Ce jeudi le nouveau centre commercial Borders ouvre ses portes près de Schengen. A terme la galerie marchande, avec pour pôle d’attraction le plus grand Delhaize du Grand-Duché de Luxembourg, hébergera une vingtaine d’enseignes.

Un projet commercial à Wanze suscite la polémique

07/09/2017

Le projet de construction d’un retail park de 7.500 m² à Wanze (province de Liège) inquiète la commune. La demande de permis de bâtir a été introduite par le promoteur immobilier, mais la commune n’a pas encore donné son feu vert.

Back to top