Recours contre Just Under the Sky rejeté

Recours  contre Just Under the Sky rejeté

Le promoteur immobilier Equilis peut entamer la construction du centre commercial Just Under the Sky à Bruxelles. Le recours de l’union des entrepreneurs indépendants Unizo et de six autres organisations contre l’octroi du permis socio-économique a été rejeté.

Les ministres tranchent en faveur de Just Under the Sky

Début décembre les sept opposants au projet avaient intenté un recours contre le permis socio-économique accordé tacitement à Just Under the Sky par  la Ville de Bruxelles, qui n’avait pas réagi dans le délai légal de trois mois après l’introduction de la demande des promoteurs. Pourtant le Comité Socio-économique National pour la Distribution (CSEND) avait rendu un avis négatif, vu le lieu d’’implantation du complexe en dehors  des  zones commerçantes classiques.


Le comité interministériel constitué de cinq ministres – les ministres fédéraux Johan Vande Lanotte (Economie), Monica De Coninck (Emploi), Sabine Laruelle (Classes moyennes) et Melchior Wathelet (Mobilité) et le ministre régional de l’Economie, Benoît Cerexhe –  disposait alors de 40 jours pour décider de l’octroi ou non du permis. A présent le comité a tranché en faveur de Just Under the Sky.


« Le gouvernement fédéral commet une grave erreur »

Selon Unizo le futur projet aura des conséquences désastreuses sur la mobilité et sur la qualité de vie dans les alentours du pont Van Praet. Actuellement la circulation y est déjà régulièrement à l’arrêt  et un trafic supplémentaire ne ferait qu’aggraver les choses.  D’autre part dans le plan régional d’affectation le site est inscrit en tant que zone réservée à l’industrie et aux PME.


Le fait que les autorités fédérales n’aient pas pris en compte ces arguments, est inacceptable pour Unizo. « En octroyant le permis socio-économique, le gouvernement fédéral commet la même erreur que le gouvernement flamand dans le dossier Uplace : ils ne tiennent pas compte de la plus-value des centres-villes et de la politique visant à renforcer le commerce dans les  centres urbains », déplore Unizo.


Plus encore,  Unizo estime que Just Under the Sky et d’autres grands projets de centres commerciaux prévus dans la périphérie de Bruxelles affaibliront les centres-villes,  ce qui entraînera une augmentation du taux d’inoccupation  et une détérioration des espaces commerciaux, ainsi qu’une plus grande insécurité et l’effritement des contacts sociaux entre les habitants locaux.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: