Taux d’inoccupation en hausse constante dans les centres-villes et les communes

Taux d’inoccupation en hausse constante dans les centres-villes et les communes

Selon une étude d’Idea Consult, 11% de la totalité des espaces commerciaux en Flandre seraient inoccupés, avec des extrêmes allant jusqu’à 35% dans certaines communes. Le taux d’inoccupation en cinq ans a augmenté de 66% à 900.000 m².

Hausse de la surface et du taux d’inoccupation

Ces cinq dernières années la surface commerciale totale a augmenté de 12% et compte actuellement 12,5 millions de m². Cette croissance est attribuable en grande partie au développement de zones commerciales aux abords de la ville et le long des voies d’accès et des grands axes régionaux : l’offre y a augmenté de pas moins de 145%, contre 2,2% seulement dans les centres-villes.


Le ministre-président flamand Kris Peeters entend remédier à cette situation en « ramenant le centre de gravité du shopping vers les centres-villes » et fait référence à la loi Ikea qui bientôt fera partie des compétences des régions. Pour rappel la loi Ikea impose des limites en matière d’implantation de magasins en dehors des zones centrales.


L’Unizo souhaite une politique plus efficace

« L’offre d’espaces commerciaux dans les centres-villes a diminué et le taux d’inoccupation y croît d’année en année. La fameuse loi Ikea, à laquelle nous nous sommes toujours opposés, a complètement échoué », affirme l’Unizo, en réaction à l’étude qui, à la demande du gouvernement flamand, a inventorié tous les espaces commerciaux des communes de la région flamande.


« La Flandre a plus que jamais besoin d’une politique capable de renforcer le centre-ville. Nous devons mettre le holà à l’extension des magasins en périphérie », conclut l’Unizo.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: