Une septantaine de plaintes à l’issue de l’enquête publique concernant Uplace

Une septantaine de plaintes à l’issue de l’enquête publique concernant Uplace

Le délai pour l’introduction de plaintes à l’encontre du plan d’exécution spatiale de Uplace Machelen a expiré début de cette semaine. Selon le promoteur le nombre de plaintes est « très limité », selon le cabinet de Schauvliege il y en aurait une septantaine.

Une septantaine de plaintes

Durant l’enquête publique concernant le plan régional d’exécution spatiale de Uplace Machelen, officiellement clôturée ce lundi, les opposants au projet ont pu émettre leurs objections. L’organisation des indépendants Unizo a déjà fait savoir qu’une dizaine de villes et communes avaient introduit une plainte, dont Malines, Vilvorde et Puurs. D’autres communes se sont limitées à une résolution ou une motion.


La ministre compétente Joke Schauvliege (CD&V)  ne veut pas préjuger du résultat de l’enquête, a-t-elle répondu à une question de Katia Segers (sp.a) : « Nous devons donner toutes ses chances à l’enquête publique. Nous prendrons les plaintes au sérieux, les examinerons en profondeur et prendrons la bonne décision. » Selon la ministre le nombre définitif de plaintes n’est pas encore connu, mais pour l’instant il y en aurait déjà une septantaine.


Lettre à la majorité flamande

Dans une lettre de Uplace aux députés parlementaires de la majorité flamande (N-VA, CD&V en N-VA), que l’agence Belga a pu consulter, le président de Uplace, Bart Verhaeghe parle d’un nombre « très limité » de plaintes, « malgré la forte médiatisation et la mobilisation par l’opposition ». Verhaeghe affirme qu’aucun habitant de Machelen n’a introduit de plainte et estime qu’il a déjà donné des réponses satisfaisantes aux objections en matière de mobilité et de commerce de détail.


Verhaeghe termine sa lettre en soulignant le rôle de Uplace comme « moteur économique » pour la région. Il remercie également les membres des partis majoritaires : « Nous apprécions que votre parti et les autres partis du gouvernement aient toujours prouvé  qu’ils étaient des partenaires fiables et loyaux dans l’exécution de la politique convenue ».


Ce à quoi la députée Katia Segers (sp.a) a rétorqué : « Politique convenue ? Devons-nous en déduire qu’il y aurait bel et bien eu des accords secrets entre le gouvernement flamand et Uplace ? » Une chose est sûre : la fin des tiraillements concernant le méga complexe n’est pas encore en vue …

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le Woluwe Shopping Center passe aux mains d’un groupe néerlandais

22/01/2018

La société néerlandaise Eurocommercial Properties est parvenue à un accord sur l’acquisition du Woluwe Shopping Center.  Le montant de la transaction s’élève à 425 millions d’euros.

Les centres commerciaux d’AG Real Estate terminent l’année en beauté

17/01/2018

En 2017 le nombre de visiteurs dans les sept centres commerciaux du groupe immobilier AG Real Estate a légèrement augmenté par rapport à 2016, et ce notamment grâce aux excellentes performances de City2 à Bruxelles.

Uplace reconverti en forêt ?

29/12/2017

« La seule reconversion utile du site Uplace serait une forêt récréative. Dans une région densément peuplée, une forêt destinée aux jeux et au sport est la seule option possible et souhaitable », selon Hans Bonte, bourgmestre de Vilvorde.

Le Conseil d’Etat dit non à Uplace

22/12/2017

Les chances d’un jour voire la construction d’Uplace à Machelen, dans n’importe quelle forme, sont encore diminuées. Le Conseil d’Etat vient d'annuler le plan régional d'exécution spatiale pour le projet.

Unibail-Rodamco acquiert son concurrent Westfield

12/12/2017

Unibail-Rodamco rachète son concurrent Westfield pour 14 milliards d’euros. Grâce à cette reprise, le groupe franco-néerlandais ajoute 35 centres commerciaux à son portefeuille, dont 33 aux USA, et devient la plus grande société immobilière au monde.

Les rues commerçantes bruxelloises restent (malgré tout) fort fréquentées

11/12/2017

La ville de Bruxelles a réussi à se redresser après les attentats terroristes. Les grandes rues commerçantes restent très fréquentées : la rue Neuve en particulier a connu une très bonne année et a même dépassé les autres ‘hotspots’ de la capitale.

Back to top