Uplace Machelen a déjà loué près de la moitié des espaces commerciaux

Uplace Machelen a déjà loué près de la moitié des espaces commerciaux

Trois ans avant la date d’ouverture prévue du shopping center Uplace Machelen, plus de 40% de la surface commerciale est déjà  louée, soit 32.000 m², ce qui correspond environ à la superficie d’un shopping center de taille moyenne, tel que le Waasland Shopping Center. Et tout cela avant même la pose de la première pierre …

« Des contrats contraignants »

« Nous ne signons plus de ‘lettres d’intention’ depuis longtemps avec les retailers, mais des contrats contraignants », indique le COO Lorin Parys  dans le journal De Tijd. « 80 magasins ont déjà été pré-loués et les négociations sont déjà très avancées pour un grand nombre d’ autres, parmi lesquels des magasins de plus de 1.500 m², des flagship stores internationaux et des chaînes qui font leur entrée sur le marché belge. Au total il y en aura environ 300. »


Pour Uplace cette pré-location de la partie commerciale sera déterminante pour la réussite du projet. Aussi le groupe s’investit au maximum et sera présent du 13 au 15 novembre à Cannes pour la plus grande foire européenne en immobilier commercial, Mapic.


« Pleinement confiant »

Outre le paradis commercial de 81.000 m², Uplace Machelen prévoit également 52.000 m² de bureaux, un théâtre et un cinéma. Le promoteur dispose déjà des trois permis requis, toutefois des procédures d’appel sont encore en cours. Ainsi le Conseil pour les contestations sur les autorisations doit encore se prononcer quant au permis de bâtir, alors que le Conseil d’Etat doit encore se pencher sur le permis d’environnement.

 

Malgré tout Uplace se montre pleinement confiant et se dit en mesure de trouver un financement bancaire et une partenaire d’investissement. Deux banques belges seraient d’ores et déjà disposées à co-financer le projet, rapporte le journal De Tijd.


« Dès lors la question de l’ouverture de Uplace ne se pose plus », affirme le CEO Jan Van Lancker. « Nous sommes prêts et nous n’attendons plus que le feu vert définitif du Conseil d’Etat ».

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: