Vastned Retail Belgium : acquisition exclusive dans la Steenstraat à Bruges

Vastned Retail Belgium : acquisition exclusive dans la Steenstraat à Bruges

Vastned Retail Belgium a fait l’acquisition d’un espace commercial dans la Steenstraat à Bruges pour un montant de 11,5 millions d’euros. Jusqu’à l’été dernier l’immeuble était occupé par une agence de la banque KBC, mais après rénovation l’enseigne de mode Massimo Dutti viendra s’y installer.

Visibilité optimale

« L’immeuble se situe dans le meilleur tronçon de la Steenstraat et forme le coin avec la Zilverstraat. De plus le bâtiment dispose d’une largeur de façade unique de 17 mètres. Tout ceci lui confère une visibilité optimale », explique Vastned Retail Belgium. L’immeuble compte près de 700 m² d’espace commercial, répartis sur trois étages (dont un étage souterrain), ainsi qu’un étage supérieur qui servira à entreposer le stock.


La sicafi, qui possède déjà un immeuble dans la Steenstraat loué à H&M, a racheté le bâtiment de style classique datant de 1673 à Johan Vandendriessche, le Belge qui a introduit Massimo Dutti, filiale d’Inditex, dans notre pays. Ce dernier venait d’acheter l’immeuble à la KBC en début d’année.


Un emplacement exclusif

« Nous avons réellement acquis un immeuble exclusif. Cette transaction cadre parfaitement dans notre stratégie qui consiste enrichir notre portefeuille d’espaces commerciaux intra-urbains de catégories supérieures. La Steenstraat à Bruges est une rue commerçante unique qui toute l’année durant attire des consommateurs venant des quatre coin du pays, mais également des visiteurs internationaux, et qui du reste est très prisée par les retailers », précise Jean-Paul Sols, CEO de Vastned Retail Belgium.


La sicafi belge dispose actuellement de 258 unités dans son portefeuille, réparties sur 90 sites différents, dont la moitié est constituée d’immeubles intra-urbains et l’autre moitié de magasins en périphérie et de centres commerciaux (avec un taux d’occupation total de 95,7%). Le 30 juin 2013 la valeur réelle du portefeuille s’élevait à 358 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: